Médecine et enfance juin 2018
réparation des liens morts:Signalez-nous les liens morts pour qu'on puise les remplacer dans les plus brefs délais par l’icône
la publicité gratuite pour les sites est interdite,Pour Éviter D'être Banni lisez la charte du forum ici,pour devenir annonceur consultez cette page
Connexion
suivez-nous sur facebook
Annonces médicales
pub
Les posteurs les plus actifs du mois
55 Messages - 29%
23 Messages - 12%
20 Messages - 11%
17 Messages - 9%
15 Messages - 8%
13 Messages - 7%
13 Messages - 7%
13 Messages - 7%
10 Messages - 5%
10 Messages - 5%

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
fatma23
Résident
Résident
niveau d'etude : interne Sexe : Féminin Messages : 719 Réputation : 1 Date d'inscription : 10/05/2016 pays : Algérie
Feuille de personnage
Merci:Ce petit mot peu donner de la joie, où du bonheur.....:

Médecine et enfance juin 2018

le Jeu 5 Juil - 0:21
[PDF] Télécharger gratuitement 
=====================================

Médecine et enfance juin 2018
 =================================

=================================


Télécharger par ici:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
=================================
PAGE  FACEBOOK
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  
=================================
J’attends vos commentaires et partager avec vos confrères





Journée Médecine & enfance

Samedi 19 janvier 2019 Maison de la Chimie, 28 bis rue Saint-Dominique, 75007 Paris Journée organisée avec la Société Française de Médecine Générale (SFMG) et l’Association Clinique et Thérapeutique Infantile du Val-de-Marne (ACTIV) Direction scientifique : Marc Bellaïche, Marine de Chefdebien, Robert Cohen, Alexis Mosca, Robert Touitou


«Adieu, dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux. – L’essentiel est invisible pour les yeux, répéta le petit prince, afin de se souvenir. » Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry.


Le Canard enchaîné, qui intervient rarement dans le domaine de l’enfance en danger, a récemment publié un petit article à propos du nombre d’enfants décédés chaque année en France suite à des mauvais traitements [1]. Anne Tursz, grande spécialiste de la question, chercheuse et épidémiologiste à l’Inserm (U750), y est épinglée pour un chiffre aussi extrême que fantaisiste, chiffre qu’elle attribue à des journalistes, mais qu’elle n’a pas démenti puisque, selon ses propos, cela « leur faisait plaisir »
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les questions posées et les éléments de réponses apportés par les utilisateurs relèvent de leur propre responsabilité et n'engagent en rien celle de sba-medecine.com.