QCM d'Hématologie

Communauté médicale des étudiants en médecine des pays francophone depuis 2009. Ce forum s'adresse à tous les étudiants en médecine(PACES,ECN,........)et à tous les professionnels de santé.Vous y trouverez services BIENVENUE.:Invité:.
 

Partagez|

QCM d'Hématologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Admin
dounamineAdmin
niveau d'etude : medecin spécialiste
Sexe : Masculin
Messages : 2026
Réputation : -17
Date d'inscription : 06/10/2009
pays : Autre

Feuille de personnage
Merci:Ce petit mot peu donner de la joie, où du bonheur.....:
MessageSujet: QCM d'Hématologie Jeu 3 Fév - 18:43

1) Parmi les descriptions suivantes, quelle est celle qui convient pour l'anomalie de l'hémogramme présentée par cette femme ?

A - Anémie normochrome normocytaire arégenérative
B - Anémie microcytaire normochrome arégénérative
C - Anémie microcytaire hypochrome arégénérative
D - Anémie microcytaire normochrome régénérative
E - Anémie macrocytaire normochrome aregenérative

Réponse : B
Commentaire :
VGM = Ht/Gr = 77 micron3.
CCMH = Hb/Ht = 0,33.
Réticulocytes = 42 000 < 120 000 donc absence de régénération.



2) Parmi les tests de coagulation suivants, quel est celui que l'on doit utiliser en pratique pour surveiller un traitement par l'héparine ?

A - Thrombotest d'Owren
B - Temps de céphaline-Kaolin
C - Temps de Quick (taux de Prothrombine)
D - Temps de saignement
E - Thromboélastogramme


Réponse : B
Commentaire :
A - Surveillance du traitement par AVK (peu utilisé).
B - Doit être compris entre 1,5 et 2,5 fois le témoin.
C - Surveillance du traitement par AVK.
D - Concerne les traitements antiagrégants. Non utilisé couramment.
E - Etudie la formation des caillots.



3) Indiquez la (les) affection(s) s'accompagnant d'ordinaire d'une splénomégalie :

A - Agranulocytose médicamenteuse
B - Anémie de Biermer
C - Maladie de Vaquez
D - Purpura thrombopénique idiopathique
E - Maladie de Minkowski-Chauffard

Réponse : C E
Commentaire :
C - Argument diagnostique majeur mais inconstant.
D - Oriente vers une cause secondaire de purpura (et non vers un purpura thrombopénique idiopathique).
E - Signe classique des anémies hémolytiques.



4) On reconnait comme cause(s) d'aplasie médullaire ?

A - Traitement par le Chloramphénicol
B - Exposition professionnelle au risque benzénique
C - Insuffisance rénale chronique
D - Cancer métastatique de la moelle
E - Hépatite virale


Réponse : A B E
Commentaire :
A - Classique.
B - Idem.
C - Donne une anémie et non une aplasie.
D - Ne donne pas d'aplasie, mais une insuffisance médullaire par envahissement.
E - Complication gravissime des hépatites virales B ou non A non B.



5) Parmi les 5 localisations primitives suivantes des lymphomes malins non hodgkiniens, quelle est la plus fréquente :

A - Amygdale
B - Parenchyme pulmonaire
C - Cortex cérébral
D - Rein
E - Testicule


Réponse : A
Commentaire :
Les localisations les plus fréquentes sont ORL et digestives (fonction de la richesse en éléments lymphoïdes).



6) Une des propositions suivantes concernant les leucémies aiguës myéloblastiques est exacte :

A - L'étude cytogénétique met souvent en évidence une trisomie 21
B - Les atteintes méningées et testiculaires sont les deux localisations extra-hématopoiétiques les plus fréquentes
C - Elles peuvent être induites par des chimiothérapies de type alkylants
D - Il n'y a jamais de bâtonnets d'Auer dans cette forme cytologique
E - Aucune des propositions n'est exacte


Réponse : C
Commentaire :
A - Les leucémies aiguës Iymphoïdes et non myéloblastiques sont plus fréquentes.
B - C'est une caractéristique des leucémies aiguës lymphoblastiques.
C - Complication de pronostic très sombre, très peu sensible aux traitements.
D - Faux ; caractéristiques des LAM1, LAM2, LAM3.



7) Parmi les éléments suivants, lequel est constamment présent lors du diagnostic de leucémie aiguë ?

A - Blastes dans le sang
B - Splénomégalie
C - Blastes dans la moelle
D - Hyperleucocytose
E - Hyperuricémie


Réponse : B
Commentaire :
La L.A. est définie par une prolifération blastique médullaire supérieure à 30 %.
A - N'est pas constant.
B - Fait partie du syndrome tumoral.
D - Dépend de l'insuffisance médullaire liée à l'envahissement blastique.
E - Complication métabolique liée à toute hypercellularité.



Cool Au cours de l'évolution d'une leucémie myéloïde chronique traitée par chimiothérapie, le(les) signe(s) qui fait (font) craindre une transformation est (sont) :

A - L'apparition d'adénopathies
B - L'augmentation progressive du taux d'acide urique
C - Une fièvre durable
D - Une augmentation du taux des myélocytes sanguins
E - La survenue d'une thrombose


Réponse : A C
Commentaire :
A - Syndrome tumoral blastique.
B - Reflète l'hypercellularité, non spécifique de l'acutisation.
C - Signe évocateur de transformation.
D - L'acutisation est définie par l'augmentation des blastes (et non des myélocytes).
E - Complication évolutive de la L.M.C. en phase chronique.



9) Tous ces symptômes sont compatibles avec la maladie de Vaquez sauf un. Lequel ?

A - Splénomégalie
B - Augmentation du volume globulaire total
C - Plaquettes pouvant être supérieures à 400 giga/l
D - Vitesse de sédimentation basse. inférieure à 10 mm
E - Saturation oxygénée du sang artériel inférieure à 92 %


Réponse : E
Commentaire :
A - Argument clinique majeur en faveur du Vaquez devant une polyglobulie.
B - Permet le diagnostic de polyglobulie vraie si supérieur à 32ml/cg chez la femme, 36ml chez l'homme.
C - Fréquente dans ce syndrome myéloprolifératif.
D - Par impossibilité de formation de rouleaux érythrocytaires responsables de la sédimentation.
E - Evocateur d'une polyglobulie secondaire.



10) Une pancytopénie peut être due à toutes ces causes, sauf une. Laquelle ?

A - Leucémie aiguë
B - Maladie de Biermer
C - Métastase médullaire de cancer
D - Syndrome myélodysplasique (anémie réfractaire)
E - Maladie de Minkowski Chauffard


Réponse : E
Commentaire :
A - Envahissement blastique.
B - Anomalie de synthèse et de maturation des précurseurs (moelle riche).
C - Envahissement métastatique.
D - Anomalie de synthèse et de maturation avec moelle riche, possibilité d'évolution vers l'envahissement blastique.
E - Anémie hémolytique constitutionnelle corpusculaire, autres lignées non touchées.


11) Dans quelle(s) situation(s) peut-on rencontrer une fausse anémie par hémodilution ?

A - Grossesse au cours des trois derniers mois
B - Maladie de Waldenström
C - Traitement diurétique
D - Splénomégalie volumineuse par hypertension portale
E - Myélome multiple des os à chaînes légères


Réponse : A B D
Commentaire :
A - A partir du 2ème trimestre, le volume plasmatique et le volume globulaire augmentent, mais le premier plus vite que le second, entraînant une "anémie" fausse, physiologique.
B - Etiologie classique avec augmentation du volume plasmatique et une baisse du taux d'hémoglobine sans anémie vraie, liés à l'hyperprotidémie importante (immunoglobuline monoclonale).
C - Au contraire, risque d'hémoconcentration par déshydratation extracellulaire.
D - Par augmentation parfois considérable du volume plasmatique.
E - Ne comporte généralement pas d'hémodilution en raison du faible taux de chaînes légères dans le sang (pas d'hyperprotidémie, hypogammaglobulinémie franche).


12) La durée moyenne d'action de la Calciparine S.C. chez l'homme est de l'ordre de :

A - 30 minutes
B - 1 heure
C - 8 heures
D - 24 heures
E - 48 heures


Réponse : C
Commentaire :
Il est donc nécessaire d'effectuer une injection toutes les 8 heures, lors des traitements curatifs
.

13) L'association d'une splénomégalie et d'une myélémie doit faire discuter :

A - Une septicémie
B - Une aplasie médullaire toxique
C - Une leucémie myéloïde chronique
D - Une splénomégalie myéloïde
E - Une maladie de Biermer (non traitée)


Réponse : A C D
Commentaire :
A - Myélémie des grandes polynucléoses réactionnelles.
B - Pas de splénomégalie, myélémie uniquement lors de la régénération..
C - Myélémie parfois importante, constituée des précurseurs granuleux à tous les stades de la maturation.
D - Idem, item C (syndrome myéloprolifératif).
E - Pas de splénomégalie, leuconeutropénie avec polynucléaires grands et hypersegmentés.



14) Les adénopathies médiastinales sont fréquentes dans la(les) maladie(s) suivante(s) :

A - Maladie de Vaquez
B - Maladie de Hodgkin
C - Myélome osseux multiple
D - Leucémie myéloïde chronique
E - Leucémie aiguë Iymphoblastique T


Réponse : B E
Commentaire :
A - Il existe une splénomégalie inconstante, mais orientant vers le diagnostic.
B - Parfois mode de découverte, classiquement unilatérales ou bilatérales, asymétriques mais hautes (latérotrachéales avec médiastin en cheminée).
C - Ne font pas partie du tableau.
D - Il existe une splénomégalie sans adénopathies
E - Le fort syndrome tumoral, en particulier médiastinal, est une particularité de cette
affection.


15) Devant une polyglobulie vraie, vous retenez en faveur du diagnostic de maladie de Vaquez :

A - Erythrose du visage
B - Céphalées fréquentes
C - Splénomégalie
D - Hématocrite à 57 %
E - Hyperplaquettose


Réponse : C E

Commentaire :
A - Evocateur de polyglobulie quelle qu'elle soit.
B - Signe d'hyperviscosité non spécifique.
C - Argument fondamental du diagnostic, mais inconstant.
D - La seule définition de la polyglobulie vraie repose sur la mesure de la masse globulaire, et n'est, de toute façon, pas un élément d'orientation.
E - Augmentation des autres lignées avec parfois myélémie discrète due au syndrome.



16) Le lieu principal d'absorption active de l'acide folique est :

A - L'estomac
B - Le duodénum
C - Le jéjunum haut
D - L'iléon intermédiaire
E - L'iléon terminal


Réponse : C
Commentaire :
C Les sources alimentaires sont les légumes verts, les fruits, le foie. Le stock hépatique est épuisable en quelques mois. Les apports alimentaires couvrent largement les besoins quotidiens (50 à 100 µgr) mais la croissance, la grossesse, la lactation les majorent.



17) Parmi les examens suivants, lequel (lesquels) doit-on demander en première intention pour orienter le diagnostic d'une thrombopénie isolée à 20 G/I (G.R. et leucocytes normaux) ?

A - Myélogramme
B - Echographie splénique
C - Etude de la coagulation
D - Test d'agrégation plaquettaire
E - Biopsie médullaire


Réponse : A C
Commentaire :
A. Il est indispensable devant toute thrombopénie < ou égale à 100 000/mm3. Il permet d'orienter rapidement le diagnostic du mécanisme selon la présence ou l'absence de mégacaryocytes (en fait leur diminution) en cause périphérique ou centrale.
B. Aucun intérêt en première intention pour orienter le diagnostic.
C. Intérêt moyen, indispensable devant toute thrombopénie isolée : recherche d'une coagulopathie de consommation pour étude : TP, TCK, temps de thrombine, fibrine, complexes solubles, D dimères, facteur V.
D. Aucun intérêt.
E. Aucune indication avant le myélogramme.



18) Une carence en fer engendre habituellement :

A - Une anémie microcytaire hypochrome avec un chiffre de réticulocytes élevé
B - Une anémie microcytaire hypochrome avec un chiffre de réticulocytes faible
C - Un excès de sidéroblastes médullaires
D - Une élévation du chiffre des plaquettes
E - Une hyperleucocytose à polynucléaires neutrophiles


Réponse : B
Commentaire :
A. L'anémie par carence martiale est arégénérative .
B. L'anémie ferriprive est microcytaire (la concentration en hémoglobine des érythroblastes augmente trop lentement) et à un degré de plus devient hypochrome. Elle est la plupart du temps arégénérative car due à un défaut de synthèse de l'hémoglobine et donc à un défaut de production des GR dans la moelle.
C. Les sidéroblastes médullaires sont des érythroblastes médullaires contenant du fer et leur nombre est bien sur diminué en cas de carence martiale par baisse des réserves.
D. La question étant posée : "Une carence en fer engendre habituellement", je répond non à l'item D.
Cependant, il est possible d'avoir une thrombocytose modérée symptomatique en cas de carence martiale dans moins de 20 % des cas.
E. La carence martiale entraîne parfois une leuconeutropénie.



19) La découverte d'une anémie hémolytique avec test de Coombs direct positif doit faire rechercher :

A - Une leucémie lymphoïde chronique
B - Un cancer de l'estomac
C - Un lupus érythémateux disséminé
D - Une prise médicamenteuse d'Aldomet® (Alpha Méthyl Dopa)
E - Une leucémie myéloïde chronique


Réponse : A C D
Commentaire :
A. L'anémie hémolytique est fréquente dans la LLC, 6 % au moment du diagnostic et plus de 7 % en cours de maladie. Dans les 2/3 des cas, le Coombs est positif Iy GG+C ou complément seul.
B. Il n'intègre pas le cancer de l'estomac comme une des causes à rechercher devant une AHAI, cependant il existe dans la littérature quelques observations de cancers épithéliaux ou d'autres types associés à une AH à Coombs positif.
C. Le LED est une cause classique d'AHAI, s'intégrant parfois en cas de thrombopénie associée dans un tableau de syndrome d'Evans (thrombopénie immunologique . Le test de Coombs est généralement de type complément ou IgG +complément et exceptionnellement IgG+IgM+complément.
D. L'Aldomet® donne des tests de Coombs positifs dans 20 % des cas mais seuls 3 % développent une véritable anémie hémolytique. Le médicament induit un anticorps qui se pose sur le GR. Il s'agit d'une véritable AHAI et non d'une anémie immunoallergique. L'anticorps responsable dans les cas hémolysants est une Ig M chaude non agglutinante fixant le complément.
E. Il y a dans la littérature quelques observations d'AHAI au cours de LMC. Il faut le savoir mais il s'agit d'une situation exceptionnelle.



20) Un purpura pétéchial et ecchymotique, cutanéo-muqueux, diffus et hémorragique doit faire discuter :

A - Une thrombopénie
B - Une hémophilie
C - Un déficit en vitamine K
D - Un déficit en facteur V
E - Un déficit en facteur Willebrand


Réponse : A
Commentaire :
Les déficits acquis ou constitutionnels en facteurs de la coagulation ne donnent pas une symptomatologie clinique de purpura pétéchial et ecchymotique. Ce type depurpura est évocateur de thrombopénie.


21) L'une des anomalies suivantes est commune à l'hémophilie et à la maladie de Willebrand. Laquelle ?

A - Allongement du temps de saignement
B - Défaut d'agrégation plaquettaire à la ristocétine
C - Diminution d'activité coagulante du facteur VIII (VIII c)
D - Diminution de l'antigène lié au facteur VIII (VIII R Ag)
E - Allongement du temps de thrombine


Réponse : C


22) Le syndrome de Felty comporte :

A - La polyarthrite rhumatoïde
B - Une protéinurie
C - Une splénomégalie
D - Une hépatomégalie
E - Une neutropénie


Réponse : A C E
Commentaire :
Cette triade correspond à la définition du syndrome de Felty. On peut observer en outre, des adénopathies, une anémie, une thrombopénie, des ulcérations cutanées des jambes, une pigmentation brune des parties découvertes
.


23) Dans le cas d'une gammapathie monoclonale bénigne il est exact que :

A - Il s'agit le plus souvent d'un sujet jeune
B - La radio de crâne est normale
C - Un pic IgG Kappa doit être inférieur à 8g/l (taux sérique)
D - Elle peut se compliquer d'amylose
E - La calcémie est normale


Réponse : B D
Commentaire :
A - Faux. Sa fréquence s'accroit avec l'âge (3 % après 70 ans ; 6 % après 80 ans).
B - L'absence de lyse osseuse est un des critères de bénignité.
C - Faux. Le taux d'IgG doit être inférieur à 20 g/l (et 10 g/l pour une IgA).
D - Il s'agit d'une complication classique. La substance amyloïde est de type AL.
E - La normalité de la calcémie ne fait pas partie de la définition de la bénignité. Une gammapathie monoclonales peut s'observer chez des sujets ayant un adénome prothyroïdien responsable d'une hypercalcémie. L'association hypercalcémie et immunoglobuline monoclonale ne signifie donc pas toujours myélome multiple ou lymphome.


24) Un bilan de santé découvre chez un homme de 40 ans, sans antécédent, une splénomégalie à 4 cm sous le rebord costal. A l'hémogramme, l'attention est attirée par un chiffre d'hémoglobine à 12,5 g/dl, un VGM à 103 fl et des réticulocytes à 260 000/mm3. Parmi les hypothèses diagnostiques suivantes, quelle est la première vers laquelle vous vous orientez ?

A - Splénomégalie par inflammation chronique
B - Splénomégalie par hypertension portale liée à une cirrhose
C - Syndrome lymophoprolifératif débutant
D - Syndrome hémolytique
E - Splénomégalie compliquant une maladie de Biermer


Réponse : D
Commentaire :
D - Il s'agit d'une splénomégalie accompagnée d'une anémie très régénérative. La macrocytose est probablement en rapport avec la réticulocytose abondante, le volume des réticulocytes étant plus important que les globules rouges matures. On évoque en premier lieu une hémolyse.
A - L'anémie inflammatoire n'est pas régénérative (Réticulocytes < 150 000 / mm3).
B - On ne trouve pas non plus d'anémie régénérative dans l'hypertension portale.
C - L'item est discutable en raison d'une possible anémie hémolytique auto-immune pouvant compliquer un syndrome lymphoprolyfératif. Mais ce n'est pas ce que l'on évoquera "en premier".
D - L'anémie de Biermer n'est pas régénérative.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sba-medecine.com
Admin
dounamineAdmin
niveau d'etude : medecin spécialiste
Sexe : Masculin
Messages : 2026
Réputation : -17
Date d'inscription : 06/10/2009
pays : Autre

Feuille de personnage
Merci:Ce petit mot peu donner de la joie, où du bonheur.....:
MessageSujet: Re: QCM d'Hématologie Jeu 3 Fév - 18:44

25) Un des cinq facteurs suivants de coagulation n'est pas vitamino K-dépendant. Lequel ?

A - Prothrombine (II)
B - Proconvertine (VII)
C - Proaccélérine (V)
D - Globuline antihémophilique B (IX)
E - Facteur Stuart (X)


Réponse : C


26) Quelle est la fréquence de survenue d'une transformation aiguë dans la leucémie myéloïde chronique ?

A - 5 %
B - 15 %
C - 35 %
D - 50 %
E - 80 %


Réponse : E
Commentaire :
Transformation presque inévitable, avec survie brève.



27) Le temps de Quick explore l'activité de plusieurs facteurs de l'hémostase. Parmi les séries suivantes de facteurs, indiquez laquelle correspond au temps de Quick :

A - II - VII - IX - X
B - I - II - V - VIII Plaquettes
C - VIII - IX - XI - XII
D - I - V - VII - X
E - VII - IX - XI - XII


Réponse : D
Commentaire :
Il s'agit de la voie exogène de la coagulation.



28) La présence d'un purpura vasculaire se rencontre habituellement au cours d'une :

A - Septicémie à méningocoque
B - Aplasie médullaire
C - Endocardite lente d'Osler
D - Hémophilie
E - Purpura rhumatoïde



Réponse : A C E
Commentaire :
B - Purpura secondaire à la thrombopénie
D - Purpura très rare, secondaire aux troubles de l'hémostase.



29) Parmi les conséquences d'une polyglobulie primitive (ou maladie de Vaquez), on retrouve :

A - Insuffisance respiratoire
B - Céphalées
C - Adénopathies superficielles
D - Hémorragies
E - Thrombose vasculaire


Réponse : B D E
Commentaire :
B - Signe d'hyperviscosité.
D - Par hyperviscosité.
E - Par thrombopathie.



30) Parmi ces diverses affections, certaines ne s'accompagnent habituellement pas de thrombopénie, laquelle (lesquelles) ?

A - Leucémie aiguë myéloblastique
B - Maladie de Willebrand
C- Anémie de Fanconi
D - Purpura rhumatoïde


Réponse : B D
Commentaire :
B - Il s'agit d'un trouble de l'agrégation plaquettaire (nombre de plaquette normal).
D- Il s'agit d'un purpura vasculaire à hémostase primaire normale.


31) Un homme de 60 ans est hospitalisé en urgence pour céphalées et douleurs rétro-sternales avec épistaxis. L'hémogramme fait la veille est le suivant :
- Hémoglobine : 21 g /100 ml
- Hématocrite : 69%
- Globules rouges : 7 500 000/mm3
- Globules blancs : 18 000/mm3
- Plaquettes : 600 000/mm3
Quelle attitude thérapeutique parmi les suivantes conseillez- vous en urgence ?

A - Chloraminophène : 6 comprimés / jour
B - Misulban : 4 comprimés / jour
C - Plasmaphérèses
D - Saignées
E - Transfusion de sang frais


Réponse : D
Commentaire :
Il s'agit d'une polyglobulie avec signes fonctionnels indiquant un traitement d'urgence par saignée, d'autant que le chiffre des plaquettes est < à 800 000 (thrombocytose post saignée, facteur de thrombose).



32) Le temps de céphaline avec activateur est nettement allongé en cas de :
1 - Afibrinogènémie constitutionnelle
2 - Hémophilie A ou B
3 - Traitements anticoagulants par antivitamines K à dose efficace
4 - Purpura thrombopénique idiopathique
Compléments corrects :

A - 1,2,3
B - 1,3
C - 2,4
D - 4
E - 1,2,3,4



Réponse : A
Commentaire :
1 - Allonge le TT, le TP et le TCA (touche la phase finale, commune).
2 - Déficit en facteur VIII et IX touchant la voie endogène.
3 - Oui, mais ne sert pas de surveillance.
4 - Concerne l'hémostase primaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sba-medecine.com
Admin
dounamineAdmin
niveau d'etude : medecin spécialiste
Sexe : Masculin
Messages : 2026
Réputation : -17
Date d'inscription : 06/10/2009
pays : Autre

Feuille de personnage
Merci:Ce petit mot peu donner de la joie, où du bonheur.....:
MessageSujet: Re: QCM d'Hématologie Jeu 3 Fév - 18:44

33. Un homme âgé de 30 ans, présente une volumineuse splénomégalie. L'hémogramme montre: Hb 12g%ml, CCMH: 34%, TCMH: 28pg, VMC: 95fl, GB: 125 000/mm3, PNN:60%, Lc 30%, Blastes : 1%, Myélocytes : 6%, Métamyélocytes : 3% Plaquettes : 650000/mm3.

L'hypothèse diagnostique la plus probable est :
a/ Leucémie aiguë myéloblastique
b/ Leucémie myéloïde chronique
c/ Leucémie lymphoïde chronique
d/ Hyperleucocytose réactionnelle
e/ Cirrhose


Réponse: b



34. Dans le syndrome d'insuffisance médullaire il y a :
a/ Une anémie
b/ Une splénomégalie
c/ Une hépatomégalie
d/ Une fièvre
e/ Un purpura


Réponse: a, d, e



35. Une anémie hémolytique se caractérise par
a/ Une langue dépapillée
b/ Un ictère
c/ Une hyperbilirubinémie conjuguée
d/ Une splénomégalie
e/ Une hyperbiliribunémie non conjuguée


Réponse: b, d, e



36. Une anémie est dite regénérative lorsque le taux de réticulocytes est :
a/ Supérieur à 25 000/mm3
b/ Supérieur à 75 000/mm3
c/ Supérieur à 120 000/mm3
d/ Inférieur à 25 000/mm3
e/ Compris entre 25 000/mm3 et 75 000/mm3


Réponse: c



37. Une anémie d'origine inflammatoire est
a/ Normochrome normocytaire
b/ Normochrome macrocytaire
c/ Hypochrome microcytaire
d/ Hyposidérémique
e/ Hypersidérémique


Réponse: c, d



38. Une neutropénie périphérique peut être due à
a/ Une hémorragie chronique
b/ Une hypertension portale
c/ Une hémodialyse
d/ Une chimiothérapie anti-mitotiques
e/ Un excès de margination des polynucléaires


Réponse: b, c, e




39. Une lymphopénie peut être due à :
a- Une infection à pneumocoque
b- Une infection par le VIH
c- Une hépatite virale
d- Une maladie de Hodgkin
e- Une mononucléose infectieuse


Réponse: b, c, d



40. Une hyperéosinophilie peut être due à :
a- Une infection virale
b- Une helminthiase
c- Une urticaire
d- Un traitement aux sels d?or
e- Une tuberculose pulmonaire


Réponse: b, c, d



41. La protéine C :
a- Est produite par les cellules endothéliales
b- Est vitamine K dépendante
c- Inhibe la prothrombine
d- Inhibe le facteur V
e- Inhibe le facteur VIII


Réponse: b, d, e




42. Le temps de céphaline activé explore :
a- La voie exogène de coagulation
b- La voie endogène de coagulation
c- L?hémostase primaire
d- La fibrinolyse
e- La fonction plaquettaire


Réponse: b




43. Le facteur de von Willebrand
a- Est produit par les cellules endothéliales
b- Est produit par le foie
c- Intervient dans l'adhésion plaquettaire
d- Intervient dans l'agrégation plaquettaire
e- Intervient dans la fibrinolyse


Réponse: a, c




44. L'hémostase primaire est explorée par
a- Le temps de Quick
b- Le temps de saignement
c- La numération des plaquettes
d- Le temps de coagulation
e- L'étude de l'agrégation plaquettaire


Réponse: b, c, e




45. Un homme de groupe A positif marié à une femme de groupe O positif, peuvent avoir un enfant de groupe :
a- A positif
b- A négatif
c- B positif
d- AB positif
e- O négatif


Réponse: a, b, e




46. Les anticorps anti-D sont :
a- Naturels
b- Acquis
c- Traversent la barrière placentaire
d- Toujours présents chez les sujets Rhésus (+)
e- Toujours présents chez les sujets Rhésus (-)


Réponse: b, c




47. Les antigènes du groupe sanguin ABO sont :
a- Présents à la surface des globules rouges
b- Présents à la surface des cellules endothéliales
c- Mis en évidence par la méthode Beth-Vincent
d- Mis en évidence par la méthode de Simonin
e- Des glycoprotéines


Réponse: a, b, c, e




48. Au cours d?un syndrome anémique quel (s) est (sont) les signes spécifiques d?une carence martiale :
a- Urines foncés " Coca Cola "
b- Pâleur
c- Subictère
d- Ongles striés, cassants
e- Langue dépapillée sur les bords


Réponse: d, e
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sba-medecine.com
Admin
dounamineAdmin
niveau d'etude : medecin spécialiste
Sexe : Masculin
Messages : 2026
Réputation : -17
Date d'inscription : 06/10/2009
pays : Autre

Feuille de personnage
Merci:Ce petit mot peu donner de la joie, où du bonheur.....:
MessageSujet: Re: QCM d'Hématologie Jeu 3 Fév - 18:45

Un enfant de 4 ans, consulte pour une asthénie et une dyspnée d?effort. L?examen trouve une pâleur, un ictère, un débord splénique sous costal de 7 cm et un faciès mongoloïde. L?hémogramme montre : GR : 2 Millions/mm3, Hb : 7g%ml, CCMH : 28%, VMC : 70 , Réticulocytes : 3%, Plaquettes : 250 000/mm3, Leucocytes : 6400/mm3


a) Donner les caractéristiques de l?hémogramme.


Réponse: Anémie hypochrome microcytaire arégénérative



b) L'existence de la splénomégalie chez cet enfant est en rapport avec :
a- Une anémie hémolytique
b- Un état septicémique
c- Une leucémie aiguë
d- Une hypertension portale
e- Une aplasie médullaire


Réponse: a



c) L'ictère chez cet enfant est dû à
a- Une lithiase vésiculaire
b- Une cirrhose
c- Un déficit enzymatique
d- Une hyperhémolyse chronique
e- Une hémolyse intra-vasculaire


Réponse: b



d) L'exploration diagnostique de l?anémie de cet enfant nécessite le ou les examens suivants :

a- Vitesse de sédimentation
b- Dosage du fer sérique et CTF
c- Electrophorèse de l'hémoglobine
d- Electrophorèse des protéines sériques
e- Echographie hépatique et splénique


Réponse: b, c
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sba-medecine.com
Admin
dounamineAdmin
niveau d'etude : medecin spécialiste
Sexe : Masculin
Messages : 2026
Réputation : -17
Date d'inscription : 06/10/2009
pays : Autre

Feuille de personnage
Merci:Ce petit mot peu donner de la joie, où du bonheur.....:
MessageSujet: Re: QCM d'Hématologie Jeu 3 Fév - 18:45

Cas Clinique


M. Fouad enfant de 5 ans présente : Altération de l'état général, pâleur , Fièvre à 40°, Purpura pétéchial, Polyadénopathies , Splénomégalie

GR : 1,8 M/mm3
GB = 100 000/mm3
Hb = 5g/100ml
PNN = 3%
Ht = 16%
LC = 95%
VMC = 99µ3
M = 2%
CCMH = 32%
Pq = 5000/mm3

Interprétez l'hémogramme.



Réponse:
Commentaire :
- Anémie normocytaire normochrome
- Hypoleucocytose majeure avec hyperlymphocytose thrombopénie sévère
Au total tableau d’insuffisance médullaire avec un syndrome tumoral évoquant une leucémie aiguë
- Hémogramme évocateur de LLC. Mais la LCC n’existe pas chez l’enfant. Plutôt blastes pris pour des lymphocytes.
- Ceci indique le myélogramme qui montre une moelle riche ++++ infiltré par des blastes de petite taille, à cytoplasme réduit, non granuleux, noyau à chromatine fine
- LAL type 1
- Trt: Mise en condition : transfusion, uricolytique, antibiothérapie chimiothérapie
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sba-medecine.com
Admin
dounamineAdmin
niveau d'etude : medecin spécialiste
Sexe : Masculin
Messages : 2026
Réputation : -17
Date d'inscription : 06/10/2009
pays : Autre

Feuille de personnage
Merci:Ce petit mot peu donner de la joie, où du bonheur.....:
MessageSujet: Re: QCM d'Hématologie Jeu 3 Fév - 18:45

Cas Clinique


Un homme de 20 ans présente une altération de l?état général avec fièvre à 40°C, pâleur importante, dyspnée, gingivorragies, épistaxis

A l'examen, on retrouve des pétéchies, une angine ulcéro-nécrotique, l'absence d'adénopathie et d'hépatomégalie

Hémogramme :
GR : 1,8 M/mm3
Pq = 10 000/mm3
Hb = 6g/100ml
GB = 2 600/mm3
Ht = 20%
PNN = 30%
VMC = 105µ3
E = 2%

CCMH = 32%
LC = 65%
TCMH = 28pg
M = 3%
Rétic = 0,5%

Synthèse, Hypothèses diagnostiques et CAT



Réponse :
Commentaire :
- Ce jeune homme présente un syndrome fébrile, un syndrome hémorragique, un syndrome anémique, soit un syndrome d’insuffisance médullaire
- L’hémogramme montre une pancytopénie expliquant les signes cliniques avec anémie non régénérative témoignant d’une origine centrale



Hypothèses diagnostiques :
- Aplasie médullaire
- Leucémie aiguë
- Infiltration médullaire tumorale (hémopathie ou néoplasie)


Bilan :
- Myélogramme : moelle pauvre. La pauvreté de la moelle peut être liée à une hémodilution
- Biopsie ostéo-médullaire qui seule peut affirmer la pauvreté de la moelle, apporter des éléments pronostiques et éliminer toute infiltration par des cellules pathologiques ou extra médullaires
Conclusion : Aplasie médullaire


CAT :
Interrogatoire minutieux à la recherche toxiques médicamenteux, d’une irradiation accidentelle, d’une cause infectieuse (hépatite virale, tuberculose…) Le plus souvent aucune étiologie ne sera retrouvée et on parlera d’aplasie médullaire idiopathique

Traitement :
- Symptomatique (transfusion de culots érythrocytaires, plaquettaires, antibiothérapie à large spectre
- Après enquête bactériologique, bi-antibiothérapie à large spectre
- Traitement de fond : Greffe de moelle osseuse si donneur HLA compatible ou immunosuppresseurs (ciclosporine, sérum anti-lymphocytaire)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sba-medecine.com
Admin
dounamineAdmin
niveau d'etude : medecin spécialiste
Sexe : Masculin
Messages : 2026
Réputation : -17
Date d'inscription : 06/10/2009
pays : Autre

Feuille de personnage
Merci:Ce petit mot peu donner de la joie, où du bonheur.....:
MessageSujet: Re: QCM d'Hématologie Jeu 3 Fév - 18:46

1) La lymphographie pédieuse permet l'opacification des ganglions
A. Mésentériques
B. Inter-aortico-cave
C. Iliaques primitifs
D. Iliaques externes
E. Hypo-ga striques

2) L'observation des cellules de Sternberg est indispensable au diagnostic:
A. La maladie de Kahler
B. La maladie de Hodgkin
C. Le lymphome de Burkit
D. La leucémie à tricholeucocytes
E. La leucémie myéloblastique

3) Quand une une maladie de Hodgkin est traitée par radiothérapie isolée, à étalement et fractionnement classique, quelle est la dose habituellement nécessaire pour obtenir l'éradication dans le volume irradié ?
A. 10 grays
B. 20 grays
C. 30 grays
D. 40 grays
E. 50 grays

4) Parmi les propositions suivantes, quelle est celle qui correspond au stade III anatomique de la maladie de Hodgkin ?
A. Atteinte de 2 groupes ganglionnaires contigus d'un même côté du diaphragme
B. Atteinte de la rate et de ganglions sous-diaphragmatiques
C. Atteinte de ganglions sus et sous-diaphragmatiques
D. Atteinte viscérale à distance d'une atteinte ganglionnaire
E. Atteinte viscérale avec signes généraux

5) Toutes ces complications sont observées dans la maladie de Hodgkin, sauf une, laquelle ?
A. Paraplégie par compression médullaire
B. Zona
C. Coagulation intravasculaire disséminée
D. Pleurésie
E. Anémie inflammatoire

6) Comment classer l'extension anatomo-clinique d'une maladie de Hodgkin avec un ganglion sus-claviculaire gauche pathologique, splénomégalie, lymphographie pathologique, sans atteinte hépatique, ni thoracique, ni osseuse et biopsie de moelle normale ?
A. Stade I
B. Stade II
C. Stade III
D. Stade IV
E. Stade II E

7) Les associations radio-chimiothérapiques utilisées dans le traitement de la maladie de Hodgkin peuvent être responsables de:
A. Leucémies aiguës tardives
B. Stérilité irréversible
C. Insuffisance rénale
D. Alopécie irréversible
E. Surdité irréversible

Les signes qui permettent de classer une maladie de Hodgkin en stade B comportent :
A. Fièvre
B. Diarrhée
C. Sueurs nocturnes
D. Anorexie
E. Amaigrissement (supérieur à 10 % du poids du corps)

9) Parmi les éléments suivants, citer celui (ceux) qui correspond(ent) aux adénopathies médiastinales de la maladie de Hodgkin:
A. Latéro-trachéales
B. Non compressives
C. Calcifiées en 'coquilles d'oeuf'
D. Bilatérales
E. Associées à un syndrome interstitiel parenchymateux

10) Au cours du bilan initial d'une maladie de Hodgkin, le classement dans la catégorie B dépend de la présence d'un ou plusieurs des signes suivants :
A. Dissémination des adénopathies en régions sus et sous diaphragmatiques
B. Existence d'une localisation médullaire (biopsie ostéo-médullaire )
C. Prurit satellite d'une cholestase
D. Sueurs nocturnes profuses
E. Fièvre prolongée sans foyer infectieux

11) Dans le cadre du bilan d'extension de la maladie de Hodgkin, cocher la ou les situation(s) à un stade III :
A. Inguinale + splénique
B. Cervicale + médiastinale
C. Cervicale + axillaire + splénique
D. Axillaire + pédicule hépatique
E. Pédicule hépatique + crurale + splénique

12) Une maladie de Hodgkin peut être compliquée :
A. D'une infiltration lymphomateuse rénale
B. D'une anurie par obstruction urétérale par des masses ganglionnaires
C. D'un syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes
D. D'une glomérulopathie à dépôts mésangiaux d'IgA
E. D'une glomérulonéphrite extracapillaire

13) Le pourcentage approximatif de guérison après traitement d'une maladie de Hodgkin stade I est de :
A. 15 %
B. 30 %
C. 50 %
D. 70 %
E. 90 %

14) Quel est le stade évolutif d'une maladie de Hodgkin dont le tableau clinique est le suivant : sueurs nocturnes, température à 38º2 le soir, ganglions cervico-médiastinaux, grosse rate, poids stable (les autres explorations sont normales)
A. IV B
B. III B
C. II A
D. III A
E. IV A

15) Une maladie de Hodgkin (homme de 30 ans), étendue, traitée par MOPP (6 cures) et radiothérapie sus-diaphragmatique et abdominale haute, court le risque majoré d'avoir 5 ans après :
A. Une leucémie lymphoïde chronique
B. Une rechute
C. Une leucémie aiguë myéloblastique
D. Une stérilité
E. Une impuissance
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sba-medecine.com
Admin
dounamineAdmin
niveau d'etude : medecin spécialiste
Sexe : Masculin
Messages : 2026
Réputation : -17
Date d'inscription : 06/10/2009
pays : Autre

Feuille de personnage
Merci:Ce petit mot peu donner de la joie, où du bonheur.....:
MessageSujet: Re: QCM d'Hématologie Jeu 3 Fév - 18:47



16) Parmi les viscères suivants, quel est celui dont l'atteinte n'implique pas le classement de la maladie de Hodgkin dans le stade IV ?
A. Le foie
B. Le parenchyme pulmonaire
C. Le cerveau
D. La rate
E. La peau

17) La rate est assimilé à un site ganglionnaire dans la maladie de HODGKIN
Le classement d'une maladie de Hodgkin B dépend des signes cliniques d'évolutivité suivants :
A. Douleurs osseuses
B. Intolérance à l'alcool
C. Amaigrissement supérieur à 10 % du poids du corps
D. Lésions de grattage
E. Fièvre sans cause d'une durée supérieure à 8 jours

1 Quelles sont les complications de la maladie de Hodgkin imputables à la chimiothérapie M.O.P.P.?
A. Péricardite
B. Septicémie à pneumocoque
C. Stérilité chez l'homme
D. Leucémie aiguë
E. Neuropathie périphérique

19) Chez un patient atteint d'une maladie de Hodgkin au stade III, 48 heures après la première cure de polychimiothérapie selon le protocole M.O.P.P. apparaissent des douleurs abdominales ainsi qu'un arrêt des matières et des gaz: qu'allez-vous évoquer?
A. Une poussée d'adénopathies abdominales
B. Une localisation digestive de la maladie
C. Un effet secondaire de la Vincristine (Oncovin*)
D. Une intolérance à la Procarbazine (Natulan*)
E. Une tuberculose iléo-caecale aiguë chez un immunodéprimé

20) Un malade porteur d'une maladie de Hodgkin, présente une adénopathie sus-claviculaire gauche, une adénopathie axillaire gauche et une splénomégalie avec fièvre élevée, prolongée. De quel stade au moins s'agit-il?
A. II A
B. II B
C. III A
D. III B
E. IV B

21) En radiothérapie exclusive, quelles est la dose habituellement utilisée pour la stérilisation d'une lésion hodgkinienne d'adulte?
A. 80 Gy
B. 60 Gy
C. 40 Gy
D. 30 Gy
E. 25 Gy

22) Les signes généraux de la maladie de Hodgkin actuellement retenus pour la classification en B sont:
A. Fièvre supérieure à 38° pendant au moins une semaine
B. Amaigrissement d'au moins 10% du poids au cours des 6 derniers mois
C. Sueurs nocturnes profuses, répétées
D. Un prurit tenace sans cause allergique évidente
E. Des douleurs au niveau des adénopathies à l'ingestion d'alcool au moins à 2 reprises

23) Parmi les propositions suivantes, quelle est celle qui correspond au stade III anatomique de la maladie de Hogdkin?
A. Atteinte de 2 groupes ganglionnaires contigus d'un même côté du diaphragme
B. Atteinte de la rate et de ganglions sous-diaphragmatiques
C. Atteinte de la rate et des ganglions sus-diaphragmatiques
D. Atteinte viscérale à distance d'une atteinte ganglionnaire
E. Atteinte viscérale avec signes généraux

24) Les associations radio-chimiothérapiques utilisées dans le traitement de la maladie de Hodgkin peuvent être responsables de :
A. Leucémies aiguës tardives
B. Stérilité irréversible
C. Insuffisance rénale
D. Alopécie irréversible
E. Surdité irréversible

25) Le classement d'une maladie de Hodgkin en stade B dépend des signes suivants :
A. Insuffisance rénale
B. Intolérance à l'alcool
C. Amaigrissement supérieur à 10% du poids du corps
D. Lésions de grattage
E. Fièvre sans cause d'une durée supérieure à 8 jours

26) La présentation initiale la plus fréquente d'une maladie de Hodgkin consiste en :
A. Une adénopathie isolée
B. Une splénomégalie isolée
C. Des adénopathies symétriques diffuses
D. Un ictère
E. Des douleurs osseuses

27) Indiquez, parmi les symptômes suivants, les signes cliniques d'évolutivité de la maladie de Hodgkin, tels qu'ils sont reconnus dans la classification d'Ann Arbor :
A. Douleurs osseuses
B. Amaigrissement supérieur à 10 %
C. Prurit
D. Fièvre
E. Sueurs nocturnes

2 Quel est (sont) le(s) argument(s) ci-dessous qui va (vont) jouer un rôle péjoratif dans le pronostic de la maladie de Hodgkin ?
A. Sueurs nocturnes
B. Prurit
C. Gros médiastin (plus du 1/3 du diamètre thoracique)
D. Amaigrissement de 10 kg chez un homme de 80 kg
E. VS accélérée à 25mm à la première heure

29) Quel est le site ganglionnaire le plus fréquemment atteint dans la maladie de Hodgkin
A. Inguinal
B. Occipital
C. Latéro-cervical
D. Sus-claviculaire gauche
E. Axillaire

30) Tous les éléments suivants sont utilisés pour apprécier la masse tumorale d'un myélome sauf un; lequel?
A. Concentration du composant monoclonal
B. Présence ou non de lésions osseuses
C. Vitesse de sédimentation
D. Dosage d'hémoglobine
E. Dosage de la calcémie

31) En présence d'une déminéralisation diffuse, lequel (lesquels) parmi les éléments suivants, oriente(nt) vers une maladie de Kahler?
A. Vitesse de sédimentation globulaire élevée
B. Hypercalcémie
C. Phosphorémie normale
D. Protéinurie
E. Hydroxyprotéinurie

32) Un homme de 63 ans a des douleurs lombaires, une A.E.G., une anémie et des lésions ostéolytiques. Myélogramme: 45% de plasmocytes dystrophiques.Sérum: hypogammaglobulinémie sans Ig monoclonale. Il n'y a pas de cryoglobulinémie. Quel examen demandez-vous?
A. Dosage des immunoglobulines sériques
B. Etude des plasmocytes médullaires en immunofluorescence
C. Dosage des phosphatases alcalines
D. Etude immunochimique des protéines urinaires
E. Numération formule sanguine

33) Dans quel(s) type de myélome la vitesse de sédimentation peut-elle être normale?
A. Myélome non excrétant
B. Myélome à chaîne légère lambda
C. Myélome à chaîne légère Kappa
D. Myélome avec cryoglobuline
E. Myélome à IgG sans lyse osseuse

34) Dans la maladie de Kahler, les géodes sont:
A. Réparties préférentiellement sur les os des membres
B. Entourées d'une zone condensée
C. De contour irrégulier
D. Vides d'éléments cellulaires à la ponction
E. Aucune des ces propriétés n'est exacte

35) Quel est parmi les syndromes suivants celui où le syndrome d'hyperviscosité s'observe avec la plus grande fréquence?
A. Myélome IgG1
B. Myélome à Bence Jones
C. Macroglobulinémie de Waldenstroem
D. Cryoglobuline mixte
E. Maladies des chaînes lourdes

36) Le bilan para-clinique d'un myélome doit inclure:
A. Des radiographies de squelette
B. Un myélogramme
C. Une urographie intra-veineuse
D. Une lymphographie
E. Un dosage de la calcémie

37) Quel(s) aspect(s) électrophorétique(s) incite(nt) à rechercher un myélome?
A. Une augmentation des gammaglobulines en dôme
B. Une diminution des gammaglobulines
C. Un pic étroit dans les gammaglobulines
D. Un pic étroit dans les bêtaglobulines
E. Une diminution de l'albumine

3 Une vitesse de sédimentation augmentée à plus de 50 mm à la 1ère heure peut s'observer au cours de:
A. La maladie de Horton
B. Le myélome osseux multiple
C. La maladie de Vaquez
D. La cervicathrose
E. La maladie de Hodgkin

39) En présence d'une déminéralisation difuse, quel(s) élément(s) oriente(nt) vers une maladie de Kahler?
A. Vitesse de sédimentation globulaire élevée
B. Hypercalcémie
C. Phosphorémie normale
D. Protéinurie
E. Hémoglobine = 15 g/dl

40) Dans quel(s) type(s) de myélome la vitesse de sédimentation peut-elle être normale?
A. Myélome non excrétant
B. Myélome à IgG
C. Myélome à chaîne légère Kappa
D. Myélome avec cryoglobuline
E. Myélome sans lyse osseuse radiologique

41) Dans l'exploration d'un myélome multiple, tous les examens suivants sont indispensables, sauf un. Lequel?
A. Myélogramme
B. Dosage de la calcémie
C. Dosage de la créatinine sanguine
D. Radiographies osseuses
E. Urographie intra-veineuse

42) Le pronostic d'une maladie de Kahler dépend d'un ou plusieurs des facteurs suivants:
A. Le sexe
B. Un taux élevé d'immunoglobuline monoclonale
C. Des lésions osseuses multiples
D. Une plasmocytose médullaire élevée
E. Une hypercalcémie supérieure à 120 mg/l

43) Pour évaluer la masse cellulaire du myélome on peut utiliser:
A. Créatinine sanguine
B. Quantité d'immunoglobuline monoclonale
C. Calcémie
D. Taux d'hémoglobine
E. Quantité des immunoglobulines normales

44) Un myélome sans atteinte rénale peut se compliquer:
A. D'amylose
B. D'anasarque par hypoalbuminémie
C. D'infection à pneumocoque
D. De microanévrysmes des artères mésentériques
E. D'hypercalcémie

45) Les critères suivants permettent d'évaluer l'importance de la masse tumorale dans le bilan d'un myélome:
A. Le taux pondéral de l'immunoglobuline monoclonale
B. La calcémie
C. Le taux sanguin d'hémoglobine
D. Le nombre de géodes osseuses aux radiographies
E. Le taux de la protéinurie de Bence-Jones

46) Parmi les paramètres suivants lequel(s) a (ont) une valeur pronostique dans le myélome?
A. Vitesse de sédimentation
B. Taux de plasmocytes médullaires
C. Dosage des l'hémoglobine
D. Créatinémie
E. Importance à la protéinurie de Bence Jones

47) La complication du myélome la plus fréquente en cas de protéinurie de Bence-Jones importante est:
A. Compression médullaire
B. Infection respiratoire
C. Rein myélomateux
D. Hypervolémie plasmatique
E. Hyperviscosité

4 Dans un myélome multiple, certaines complications sont fréquentes et attendues. Lesquelles?
A. Fracture pathologique
B. Localisation cérébrale
C. Péricardite
D. Amylose
E. Infections bactériennes

49) Un patient suivi pour myélome multiple des os présente brutalement un syndrome confusionnel. Parmi les examens suivants, quel est celui qui doit être appliqué en urgence:
A. Radiographie du crâne F+P
B. V.S.
C. Calcémie
D. Dosage de la Béta 2 microglobuline sérique
E. Dosage pondéral des immunoglobulines

50) Les deux manifestations cliniques les plus fréquentes d'un myélome multiple sont :
A. Des douleurs osseuses diffuses
B. Une lombo-sciatalgie chronique
C. Des manifestations articulaires fluxionnaires
D. Une fracture pathologique
E. Des cervico-brachialgies

51) En présence d'une déminéralisation diffuse, quel(s) élément(s) oriente(nt) vers une maladie de Kahler ?
A. Vitesse de sédimentation globulaire élevée
B. Hypercalcémie
C. Phosphorémie normale
D. Protéinurie
E. Hémoglobine = 15 g/dl

52) L'amylose secondaire ou "réactionnelle" est :
A. Constituée de fibrilles de type AA
B. Faite de chaînes polypeptidiques à plissement bêta
C. Fréquemment observée sans les suppurations chroniques
D. Constituées par des fragments de chaînes légères d'immunoglobulines
E. Peut compliquer l'évolution de l'arthrite rhumatoïde

53) Dans le myélome multiple, le taux sérique des immunoglobulines polyclonales est chez la majorité des malades :
A. L'objet de variations considérables d'un jour à l'autre
B. Augmenté
C. Normal
D. Diminué
E. Sans intérêt

54) Dans la forme typique du myélome multiple, on observe :
A. Une infiltration plasmocytaire médullaire
B. Une hyperéosinophilie
C. Une hyperlymphocytose
D. Une polynucléose neutrophile
E. Aucune de ces anomalies

55) Parmi les critères suivants, indiquez lequel ne fait pas partie du tableau habituel du purpura thrombopénique idiopathique :
A. La thrombopénie est la seule anomalie de l'hémogramme
B. Présence d'une splénomégalie
C. Augmentation du nombre des mégacaryocytes médullaires
D. Diminution de la durée de vie des plaquettes marquées par le radiochrome
E. Présence d'un taux augmenté d'IgG à la surface des plaquettes

56) L'association de pétéchies, d'écchymoses, de bulles hémorragiques buccales,est évocatrice de :
A. Purpura rhumatoïde
B. Thrombocytopénie
C. Déficit en vitamine K
D. Hémophilie
E. Maladie de Willebrand

57) Au cours d'un purpura thrombopénique, quels sont les 2 gestes à effectuer en priorité ?
A. Transfuser les plaquettes
B. Faire un fond d'oeil
C. Instituer une corticothérapie
D. Faire un myélogramme
E. Rechercher des anticorps antiplaquettes


Réponses:-1bcd -2b -3d -4c -5c -6c -7ab -8ace -9ad -10de -11c -12abc -13e-14b -15bcd -16d -17ce -18cde -19c -20d -21c -22abc -23c -24ab -25ce -26a -27bde -28acd -29c -30c -31abd -32d -33abcd -34e -35c -36abe -37bcd -38abe -39abd -40acd -41e -42bce -43bcd -44ace -45abcde -46cde -47c -48ade -49c -50ad -51abd -52abe -53d -54a -55b -56b -57bd
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sba-medecine.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: QCM d'Hématologie Aujourd'hui à 12:36

Revenir en haut Aller en bas
QCM d'Hématologie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» QCM d'Hématologie» Cours et qcm pour la préparation au RESIDANAT(hématologie)sur Mediafire» cours>>>hématologie» eBook Immuno-hématologie - Bases de medecine transfusionnelle» animation pour la biologie biochimie hematologie immunologie
+ Ajouter un commentaire FACEBOOK...
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SBA-MEDECINE.com:La communauté médicale des étudiants en médecine :: medecine :: préparation ECN & résidanat :: Résidanat préparation:conférances,poly,livres gratuits,annales-
Ouvrir/Fermer la ChatBox