QCM CARDIOLOGIE+PEDIATRIE

Communauté médicale des étudiants en médecine des pays francophone depuis 2009. Ce forum s'adresse à tous les étudiants en médecine(PACES,ECN,........)et à tous les professionnels de santé.Vous y trouverez services BIENVENUE.:Invité:.
 

Partagez|

QCM CARDIOLOGIE+PEDIATRIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Admin
dounamineAdmin
niveau d'etude : medecin spécialiste
Sexe : Masculin
Messages : 2026
Réputation : -18
Date d'inscription : 06/10/2009
pays : Autre

Feuille de personnage
Merci:Ce petit mot peu donner de la joie, où du bonheur.....:
MessageSujet: QCM CARDIOLOGIE+PEDIATRIE Dim 4 Avr - 1:11

<tr></tr>
QCM-CARDIOLOGIE

Dissection aortique 1
L'une de ces complications ne fait pas partie du tableau de dissection aiguë de l'aorte. Laquelle ?
1- hémopéricarde
2- insuffisance mitrale aiguë
3- hémothorax
4- accident vasculaire cérébral
5- paraplégie
Réponse : 2

Electrocardiogrammes pathologiques 1

Parmi
les signes électrocardiographiques suivants pouvant apparaître lors
d'un traitement par digitaliques, relevez ceux qui imposent l'arrêt du
traitement.
1- rythme sinusal à 70/min avec PR à 0,20 seconde
2- tachysystolie auriculaire ou tachycardie atriale à 180 par minute
3- sous décalage concave vers le haut du segment ST
4- extrasystoles ventriculaires polymorphes
5- bradycardie sinusale de repos à 38 par minute
Réponse : 2-4-5
Hta essentielle 1

Parmi les examens ci-dessous, lequel n'entre pas dans le bilan de retentissement d'une HTA ?
1- fond d'œil
2- échographie cardiaque
3- électrocardiogramme
4- créatininémie
5- ionogramme urinaire
Réponse : 5
Quel
traitement anti-hypertenseur est à instaurer, en première intention et
en l'absence de contre-indication, lorsque l'HTA est associée à une
insuffisance coronarienne ?
1- inhibiteur de l'enzyme de conversion
2- inhibiteur calcique
3- diurétique
4- Alpha-bloquant
5- Bêta-bloquant
Réponse : 5

Quelle est l'anomalie qui peut faire évoquer la présence d'une hypertrophie ventriculaire gauche chez un sujet hypertendu ?
1- un PR à 0.28
2- un BAV 3
3- une ischémie sous épicardique D1AVL
4- un Sokolow à 40 mm
5- un axe hyper droit
Réponse : 4

Laquelle de ces propositions n'est pas une contre-indication au traitement par béta-bloquants dans l'HTA ?
1- insuffisance rénale
2- insuffisance cardiaque
3- syndrome de Raynaud
4- asthme
5- artériopathie des membres inférieurs
Réponse : 1



Quels sont parmi les items suivants ceux qui constituent les indicateurs de risque de survenue d'une hypertension artérielle ?
1- des facteurs individuels (âge, sexe, surpoids, diabète)
2- des facteurs d'environnement (consommation de sodium, alcool)
3- l'appartenance à une catégorie socio-professionnelle défavorisée
4- la présence d'une arythmie complète par fibrillation auriculaire
5- la prise d'un traitement pour une dyslipidémie
Réponse : 1-2-3

Parmi les traitements anti-hypertenseurs suivants, quels sont ceux que l'on peut utiliser chez la femme enceinte ?
1- inhibiteurs de l'enzyme de conversion
2- béta-bloquants
3- calcium-bloquants
4- dihydralazine
5- clonidine
Réponse : 2-4-5

Quelle est la proposition exacte concernant la définition de l'hypertension artérielle ?
1- les valeurs de référence ont été obtenues de façon invasive
2- les valeurs de référence sont différentes chez l'homme et chez la femme
3-
l'hypertension artérielle systolique isolée est définie par une
pression artérielle systolique > 160 mmHg et une pression artérielle
diastolique normale
4- les valeurs de référence sont différentes selon que l'on utilise la mesure clinique ou la mesure ambulatoire
5-
des chiffres tensionnels anormalement élevés au cours d'une
consultation suffisent à retenir le diagnostic d'hypertension
artérielle
Réponse : 4

La prescription d'un traitement diurétique thiazidique justifie en première intention des contrôles de :
1- kaliémie
2- créatininémie
3- uricémie
4- rénine plasmatique
5- clairance de la créatinine
Réponse : 1-2-3

La prescription d'un inhibiteur de l'enzyme de conversion (IEC) peut être responsable :
1- d'une hypokaliémie
2- d'une élévation de la créatininémie
3- d'une toux
4- d'un trouble de la conduction auriculo-ventriculaire
5- d'une insuffisance cardiaque
Réponse : 2-3

La prescription d'un inhibiteur calcique (ICA) peut être responsable :
1- d'une élévation de la créatininémie
2- d'un trouble de la conduction auriculo-ventriculaire
3- d'une baisse de la kaliémie
4- d'une augmentation de la fréquence cardiaque
5- de céphalées
Réponse : 2-4-5
Hta essentielle 2

Au
cabinet médical, en référence à la méthode auscultatoire, les valeurs
de normalité de la pression artérielle au repos sont les suivantes :
1- PAS > 140 mmHg
2- PAS = 140 mmHg
3- PAS < 140 mmHg
4- PAD = 90 mmHg
5- PAD < 90 mmHg
Réponse : 3-5

Quelles sont les valeurs normales de la pression artérielle clinique (en mmHg)?
1- < 130/85
2- < 160/95
3- < 135/85
4- < 140/90
5- <140> 160/90 mmHg
2- HTA persistante sous une monothérapie par diurétique
3- HTA non contrôlée par une trithérapie comportant un diurétique
4- Pression artérielle > 140/90 mmHg
5- Absence d'observance au traitement antihypertenseur
Réponse : 3-4
Hta secondaire 1

Une alcalose hypokaliémique doit vous faire évoquer :
1- une sténose des artères rénales
2- une maladie de Basedow
3- un panhypopituitarisme
4- une acromégalie
5- une hémodilution
Réponse : 1

Des
chiffres de pression artérielle à 230/120 mm Hg sont retrouvés chez une
femme de 46 ans. Quelle est la circonstance clinique où cette HTA doit
être respectée ?
1- grossesse
2- dissection aortique
3- infarctus du myocarde à la phase aiguë
4- accident vasculaire cérébral ischémique
5- oedème aigu du poumon cardiogénique
Réponse : 4


Une hypertension artérielle est fréquemment retrouvée dans les pathologies suivantes, sauf :
1- un bloc auriculo-ventriculaire complet
2- une insuffisance aortique
3- une insuffisance surrénale aiguë
4- une hyperthyroïdie
5- une greffe hépatique
Réponse : 3

Quel est le signe, parmi les suivants, qui peut orienter vers une hypertension artérielle (HTA) non essentielle ?
1- antécédent familial d'HTA
2- HTA modérée
3- race noire
4- début d'HTA à 60 ans
5- souffle para-ombilical gauche
Réponse : 5

En présence d'une poussée hypertensive, dans quel cas ne préconisez-vous pas de traitement antihypertenseur, en urgence ?
1- oedème aigu du poumon
2- dissection aortique
3- accident vasculaire de type ischémique
4- hémorragie méningée
5- hémorragie cérébrale
Réponse : 3



Dans un hyperaldostéronisme primaire on retrouve un des éléments suivants, lequel .
1- une diminution de la réabsorption du Na+
2- une augmentation de la réabsorption du K+
3- une hyperkaliémie
4- une HTA
5- une diminution de la volémie
Réponse : 4

Une
femme de 56 ans hypertendue présente une déstabilisation de ses
chiffres tensionnels à la mesure clinique sur plusieurs mesures
consécutives. Quel est l'argument qui peut faire évoquer en plus une
origine rénovasculaire ?
1- sexe féminin
2- l'âge de la patiente
3- dégradation simultanée de sa fonction rénale
4- variabilité importante des mesures sur un Holter PA
5- ATCD familiaux d'HTA
Réponse : 2

Quels
sont les arguments de la liste suivante qui orientent vers une HTA
réno-vasculaire chez un homme de 58ans atteint d'une hypertension
artérielle sévère ?
1- tabagisme important
2- HTA familiale
3- signes palpatoires et auscultatoires d'athérome des membres inférieurs
4- obésité
5- HTA résistante à une trithérapie bien conduite
Réponse : 1-3-5



Parmi
les étiologies de l'hypertension artérielle citées ci-dessous,
lesquelles s'accompagnent habituellement d'une hypokaliémie ?
1- adénome de Conn
2- phéochromocytome
3- prise de réglisse
4- prise de vasoconstricteurs nasaux
5- sténose dysplasique de l'artère rénale
Réponse : 1-3-5

L'existence d'une HTA secondaire à un phéochromocytome est évoquée devant la présence :
1- de poussées hypertensives
2- une HTA sévère
3- de l'association : céphalées, palpitations, sueurs
4- de la présence de l'un ou l'autre de ces symptômes : céphalées, palpitations, sueurs
5- d'une réponse très positive au traitement par inhibiteur calcique
Réponse : 1-2-3-4
Hta secondaire 2

L'existence d'une HTA secondaire à un hyperaldostéronisme est évoquée devant :
1- des poussées hypertensives
2- une HTA sévère
3- une asthénie ou des crampes musculaires
4- une kaliémie basse
5- une natrémie élevée
Réponse : 3-4


Parmi
les pathologies suivantes entraînant une HTA secondaire, une seule est
classiquement associée à une protéinurie nulle. Laquelle ?
1- néphropathie diabétique
2- sténose d'une artère rénale
3- reflux vésico-urétéral
4- adénome de Conn
5- néphropathie de Berger
Réponse : 4

Il
est licite de faire baisser les valeurs de la pression artérielle
lorsqu'elle est élevée dans les cas suivants, sauf un. Lequel ?
1- insuffisance cardiaque
2- dissection aortique
3- infarctus du myocarde
4- accident vasculaire cérébral ischémique
5- oedème aigu des poumons
Réponse : 4

Lors
de la survenue d'un accident vasculaire cérébral ischémique avec
tension artérielle élevée, on peut adopter toutes les attitudes
suivantes, sauf une. Laquelle ?
1- hospitalisation du sujet
2- mise en place de sérum glucosé
3- mise en place d'oxygène par voie nasale
4- traitement anti-hypertenseur
5- intubation
Réponse : 4



Une sténose de l'artère rénale doit être suspectée devant toutes les situations suivantes sauf une. Laquelle ?
1- Une hypertension artérielle résistante au traitement
2- Un souffle abdominal
3- Une hypertension artérielle systolique isolée
4- Une hypertension artérielle récemment aggravée
5- Une hypertension artérielle d'apparition récente
Réponse : 3

L'hypertension
artérielle (HTA) peut être secondaire à une pathologie spécifique.
Lesquelles des maladies ou anomalies suivantes peuvent être
responsables d'une HTA ?
1- Sténose d'une artère rénale
2- Hyperthyroïdie
3- Glomérulonéphrite
4- Hémorragie méningée
5- Maladie de Marfan
Réponse : 1-2-3-4
Insuffisance cardiaque 1

Chez un malade en insuffisance cardiaque, l'utilisation des digitaliques est l'indication privilégiée en cas de :
1- bradycardie sinusale
2- bigéminisme ventriculaire
3- tachyarythmie par fibrillation auriculaire
4- tachycardie ventriculaire
5- rythme électrostimulé en permanence
Réponse : 3


Les symptômes de l'oedème aigu pulmonaire sont :
1- la dyspnée avec bradypnée expiratoire
2- l'orthopnée
3- le grésillement laryngé
4- la toux
5- l'expectoration mousseuse rosée saumonée
Réponse : 2-3-4-5

L'hépatomégalie de l'insuffisance cardiaque :
1- est dure avec une surface irrégulière
2- est lisse et douloureuse à la palpation
3- est totalement indolore à la palpation
4- est généralement associée à une vésicule palpable
5- est parfois expansive en systole
Réponse : 2-5

Parmi les propositions suivantes, lesquelles sont des étiologies d'insuffisance ventriculaire gauche ?
1- infarctus du myocarde antérieur étendu
2- hypotension artérielle pulmonaire primitive
3- myocardiopathie dilatée primitive
4- communication interauriculaire
5- rétrécissement aortique
Réponse : 1-3-5




Parmi
les médicaments suivants utilisés dans le traitement de l'insuffisance
cardiaque, quel est celui qui est contre indiqué en cas de trouble
rythmique ventriculaire ?
1- digitalique
2- beta-bloquant
3- diurétique
4- IEC
5- aucun
Réponse : 1

Parmi les traitements suivants de l'insuffisance cardiaque, pour lesquels est-il important de surveiller la fonction rénale ?
1- inhibiteur de l'enzyme de conversion (IEC)
2- épargneur potassique
3- diurétique
4- nitré
5- tous
Réponse : 1-2-3

Quels
sont les signes pouvant être rencontrés chez un malade présentant une
insuffisance respiratoire chronique en décompensation, avec
retentissement cardiaque droit ?
1- hépatomégalie douloureuse à la palpation
2- oedèmes des membres inférieurs
3- crépitants pulmonaires bilatéraux à mi-champs
4- signe de Harzer
5- reflux hépato-jugulaire
Réponse : 1-2-4-5



L'hépatomégalie de l'insuffisance cardiaque droite est :
1- dure avec surface régulière
2- lisse, douloureuse à la palpation
3- totalement indolore à la palpation
4- généralement associée à une vésicule palpable
5- parfois expansive en systole
Réponse : 2-5

Sur une radiographie du thorax face, quel est le signe qui n'est pas évocateur d'une insuffisance ventriculaire gauche ?
1- Redistribution de la vascularisation pulmonaire vers les sommets
2- Arc inférieur gauche saillant
3- Indice cardio-thoracique supérieur à 0.6
4- Images floconneuses péri-hilaires
5- Diminution de la vascularisation pulmonaire
Réponse : 5

Parmi les affections suivantes, lesquelles se manifestent par un tableau d'insuffisance cardiaque droite aiguë isolée ?
1- Embolie pulmonaire massive
2- Epanchement péricardique avec tamponnade
3- Infarctus myocardique antérieur aigu
4- Infarctus myocardique aigu ventriculaire droit
5- Insuffisance aortique
Réponse : 1-2-4
Myocardiopathie 1

L'ECG d'une myocardiopathie dilatée hypocinétique associe les anomalies suivantes :
1- bloc de branche droite
2- microvoltage périphérique
3- grandes ondes S en précordiales droites
4- rythme idioventriculaire
5- allongement de PR
Réponse : 2-3

Qcm de pédiatrie

Qcm de Pédiatrie.

Quel est le contenu habituel de la hernie inguinale du nourrisson féminin de moins de 6 mois ?
1- anse grêle
2- appendice
3- vessie
4- ovaire
5- épiploon

Réponse : 4


Le laparoschisis est une anomalie de la paroi abdominale. Quelles
propositions correspondent à ses caractéristiques parmi les suivantes?
1- déhiscence de la paroi juxta-ombilicale
2- insertion anormale du cordon ombilical
3- éviscération néonatale
4- présence d'une membrane gélatineuse
5- extériorisation fréquente du foie

Réponse : 1-3


Un nourrisson présente une masse inguinale de révélation brutale. Quels
sont les signes qui font évoquer un kyste du cordon plutôt qu'une
hernie inguinale ?
1- masse douloureuse
2- masse transilluminable
3- masse irréductibles
4- masse avec orifice inguinal large
5- masse avec testis non palpable

Réponse : 2-3


En cas d'invagination intestinale aiguë du nourrisson, un signe est quasi pathognomonique. Lequel ?
1- rectorragies
2- douleurs abdominales paroxystiques
3- vacuité de la fosse iliaque droite
4- palpation d'un boudin d'invagination
5- association douleurs-rectorragies

Réponse : 4


Concernant l'invagination iléo-iléo-colique trans-valvulaire : quelles sont les affirmations vraies ?
1- Elle naît sur le côlon
2- Elle est généralement idiopathique
3- Elle est souvent résistante au traitement radiologique
4- L'appendice est entraîné en trans-valvulaire avec le boudin
5- Elle peut être causée par un diverticule de Mekel

Réponse : 3-5




Pathologie génito-scrotale chez le garçon
Un nourrisson masculin de 2 mois est présenté par ses parents qui ont
découvert une masse de la région inguinale d'apparition très récente,
un peu douloureuse. Celle-ci est irréductible vers l'abdomen, on ne
sent pas bien son pôle supérieur au niveau de l'orifice inguinal, elle
est transilluminable. Le testicule est perçu en-dessous de cette masse.
Quel diagnostic devez-vous évoquer ?
1- hernie inguino-scrotale étranglée
2- hernie inguinale étranglée
3- kyste du cordon spermatique
4- hydrocèle vaginale
5- adénopathie inguinale

Réponse : 3


Cet adolescent de 12 ans présente depuis 3 jours une douleur de la
bourse droite, un peu rétractée et difficile à palper. Le début a été
brutal, puis la douleur est devenue tolérable, l'enfant ne s'est pas
inquiété. Il n'existe pas d'antécédent particulier, la température est
à 37°8, pas de brûlures à la miction. Quel diagnostic évoquez-vous ?
1- orchite ourlienne
2- oedème idiopathique scrotal
3- hernie étranglée
4- épididymite aiguë
5- torsion de testicule

Réponse : 5


Un nouveau-né est porteur d'une grosse bourse dure, indolore et non
inflammatoire. La transillumination est négative. Le diagnostic qui
doit être évoqué est :
1- une hernie inguinale étranglée
2- une hydrocèle
3- une torsion du cordon spermatique
4- une tumeur testiculaire
5- une épididymite

Réponse : 3


Quel est le diagnostic à évoquer en priorité devant une grosse bourse inflammatoire chez un garçon en période pré-pubertaire ?
1- orchi-épididymite aiguë
2- hernie inguinale étranglée
3- torsion du cordon spermatique
4- œdème idiopathique du scrotum
5- torsion d'hydatide testiculaire

Réponse : 3


Un testicule cryptorchide peut être :
1- intra-abdominal
2- périnéal
3- intra-scrotal
4- sus-pubien
5- impalpable

Réponse : 1-4-5



Une sténose hypertrophique du pylore comporte habituellement :
1- un intervalle libre entre la naissance et les premiers troubles
2- une perte de poids
3- une acidose hypochlorémique
4- une anorexie
5- la présence de traces de bile dans les vomissements

Réponse : 1-2

Une sténose hypertrophique du pylore doit être évoquée devant :
1- des vomissements bilieux
2- des ondulations péristaltiques épigastriques
3- une alcalose hypochlorémique
4- une anorexie
5- aucun des signes précédents

Réponse : 2-3


Conduite à tenir devant une fièvre chez l'enfant

Un enfant de 3 ans présente un œdème palpébral unilatéral douloureux et
rouge et une fièvre à 38°5 au cours d'un épisode de rhinopharyngite
traitée par antibiotiques. Quel diagnostic suspectez-vous en premier ?
1- une dacryocystite suppurée
2- une conjonctivite
3- une réaction allergique aux antibiotiques
4- une ethmoïdite aiguë
5- une sinusite maxillaire aiguë

Réponse : 3


Un nourrisson âgé de 9 mois présente de la fièvre et une raideur de
nuque. Son état général est conservé. L'analyse du liquide
céphalo-rachidien donne les résultats suivants :leucocytes : 124/mm3
(124 x 10 puissance 6/l) - neutrophiles : 24 % (0,24) érytrocytes :
4/mmcubes (4 x 10 puissance 6/l) protéines : 0,5 g/l (50 mg/dl) glucose
: 0,5 g/l (2,8 mmol/l) pour une glycémie de 0,8 g/l (4,4 mmol/l) examen
direct après coloration au GRAM ? pas de forme bactériennes visibles.
Lequel des traitements suivants allez-vous prescrire en attendant le
résultat de la culture du liquide céphalo-rachidien?
1- aucun
2- Céfotaxime (Claforan) ou ceftriaxone (Rocéphine)
3- Ampicilline et gentamicine (Gentamicine, Gentalline)
4- Ceftriaxone (Rosephine) et Vancomycine
5- Ampicilline et Céfotaxime (Claforan)

Réponse : 1


Quels sont les examens appropriés dans le bilan d'un enfant suspect d'ethmoïdite orbitaire à l'âge de 2 ans ?
1- Une radiographie des sinus de la face
2- Une tomodensitométrie du massif facial
3- Un bilan sanguin comportant NFS CRP hémoculture
4- Une IRM sans AG
5- Une ponction de sinus

Réponse : 2-3


Chez un nourrisson présentant une déshydratation aiguë par
gastro-entérite avec une perte de plus de 10 % du poids du corps, la
présence d'une acidose métabolique expose à tous les effets
cardio-vasculaires suivants, sauf un. Lequel ?
1- réduction du débit cardiaque
2- hypertension artérielle
3- réduction du débit sanguin rénal
4- atténuation de la réponse myocardique et vasculaire aux amines
5- réduction du débit sanguin hépatique

Réponse : 2


Un nourrisson de 11 mois présente une gastro-entérite évoluant depuis
48 heures avec une diarrhée profuse ; il a perdu 12 % du poids du
corps. Lors du bilan sanguin pratiqué à son admission aux urgences, son
pH est à 7,10. Il s'agit :
1- d'un état normal
2- d'une acidose métabolique compensée
3- d'une acidose décompensée, probablement d'origine métabolique
4- d'une alcalose respiratoire
5- d'une alcalose mixte

Réponse : 3


Un nourrisson de 11 mois présente une gastro-entérite évoluant depuis
48 heures avec une diarrhée profuse ; il a perdu 12 % du poids du
corps. Lors du bilan sanguin pratiqué à son admission aux urgences, son
pH est à 7,10 ; il s'agit :
1- d'un état normal
2- d'une acidose métabolique compensée
3- d'une acidose décompensée, probablement d'origine métabolique
4- d'une alcalose respiratoire
5- d'une alcalose mixte

Réponse : 3


Quelles sont les complications qui peuvent résulter d'une
alcalinisation trop importante au moyen d'une perfusion de bicarbonates
chez un nourrisson traité pour une déshydratation aiguë ?
1- hypernatrémie et hyperosmolarité
2- alcalose par surtraitement
3- surcharge liquidienne extracellulaire
4- production accrue de CO2 avec aggravation paradoxale de l'acidose intracellulaire
5- hypoventilation

Réponse : 1-2-3-4


Un garçon âgé de 7 mois présente une méningite bactérienne. Laquelle
des bactéries suivantes est le plus probablement en cause ?
1- listeria monocytogenes
2- streptococcus pneumoniae (pneumocoque)
3- streptococcus agalactiae (streptocoque bêta-hémolytique du groupe B)
4- haemophilus influenzae
5- escherichia coli

Réponse : 2


Une fille âgée de 5 ans présente une méningite bactérienne. Lequel des
traitements suivants allez-vous choisir en attendant l'identification
de la bactérie en cause ?
1- Céfotaxime (Claforan)
2- Ceftriaxone (Rocéphine)
3- Céfotaxime (Claforan) et Vancomycine
4- Ampicilline et céfotaxime (Claforan
5- Vancomycine

Réponse : 3
.



Un garçon âgé de 7 mois présente une méningite bactérienne. Laquelle des bactéries suivantes est plus probablement en cause ?
1- Listeria monocytogenes
2- Streptococcus pneumoniae (pneumocoque)
3- Streptococcus agalactiae (streptocoque bêta-Hémolytique du groupe B)
4- Haemophilus influenzae
5- Escherichia coli

Réponse :2



Le vaccin anti-rubéolique est contre-indiqué :
1- Chez la femme enceinte
2- Chez le petit garçon de moins de 5 ans
3- Après 30 ans
4- Chez l'asthmatique
5- Chez l'allergique à l'œuf

Réponse : 1


Tous les symptômes énumérés ci-dessous font partie de la cotation de Silverman, sauf un. Lequel ?
1- cyanose
2- battement des ailes du nez
3- tirage intercostal
4- tirage xyphoïdien
5- balancement thoraco-abdominal

Réponse : 1


Appelé en Maternité pour examiner un enfant qui vient de naître, vous
disposez des données ci-dessous figurées :Vous pouvez dire qu'il s'agit
d'un :
1- nouveau-né à terme eutophique
2- nouveau-né à terme hypotrophe dysharmonieux
3- prématuré hypotrophe haromnieux
4- prématuré hypotrophe dysharomnieux
5- post-mature hypotrophe dysharmonieux

Réponse : 4


A l'occasion de l'examen précoce d'un enfant né à terme, on vous
communique le score d'Apgar ci-dessous établi à la 12e minute de vie :
-activité cardiaque : 2
-activité respiratoire : 2
-: 1
- réactivité (stimulation) : 1
- Coloration cutanée : 1
La note 1 en troisième position peut signer que : Total 7
1- la posture est en opisthonos
2- le coude franchit la ligne médiane dans la manoeuvre du foulard
3- l'angle poplité est de 90°
4- l'angle de dosi-flexion du pied est complètement fermé
5- le réflexe de succion est absent

Réponse : 2


Pour un nouveau-né normal à terme, l'objectif concernant l'évolution
pondérale est qu'à la sortie de Maternité, vers la fin de la 1ère
semaine de vie :
1- il ne perde plus de poids
2- il ait repris son poids de naissance
3- l prenne de l'ordre de 10 g/jour
4- il prenne de l'ordre de 25 g/jour
5- il prenne de l'ordre de 40 g/jour

Réponse : 4


Devant une grosse bourse chez un nouveau-né, citez le signe qui est évocateur d'une torsion du cordon spermatique.
1- contenu scrotal dur à la palpation
2- diffusion de la lumière à la transillumination
3- douleur intense avec pleurs permanents
4- refus alimentaire
5- aucun des signes précédents

Réponse : 1


Chez un nouveau-né très météorisé présentant une occlusion néonatale,
l'ASP (radiographie d'abdomen sans préparation) montre des
calcifications diffuses. Quel diagnostic évoquez-vous?
1- iléus méconial
2- péritonite par perforation néonatale
3- atrésie du grêle
4- péritonite méconiale
5- maladie de Hirschsprung

Réponse : 4


Parmi les signes suivants, quel est celui qui n'est pas pris en compte
dans l'établissement du score de Silverman chez un nouveau-né ?
1- geignement expiratoire
2- balancement thoraco-abdominal
3- battement des ailes du nez
4- cyanose
5- tirage intercostal

Réponse : 4


Devant une grosse bourse chez un nouveau-né, citez le signe qui est évocateur d'une torsion du cordon spermatique ?
1- contenu scrotal dur à la palpation
2- diffusion de la lumière à la transillumination
3- douleur intense avec pleurs permanents
4- refus alimentaire
5- aucun des signes précédents

Réponse : 1


Le dépistage qui est réalisé systématiquement chez tout nouveau-né
entre J.3 et J.5 à la maternité concerne les maladies suivantes (CM) :
1- la phénylcétonurie
2- l'hypothyroïdie congénitale
3- l'hyperplasie congénitale des surrénales
4- l'hyperammoniémie congénitale
5- la mucoviscidose

Réponse : 1-2-3


Par définition, un nouveau-né à terme eutrophique :
1- est né entre la 38e et la 42e semaine d'aménorrhée
2- a un poids de naissance compris entre le 3e et le 97e percentile pour son âge gestationnel
3- mesure en moyenne 50 cm
4- pèse en moyenne 3300 g
5- a en moyenne un périmètre crânien de 30 cm

Réponse : 3-4

Asthme de l'enfant

Parmi les examens suivants, quel est l'examen de référence à utiliser
pour faire un diagnostic d'allergie respiratoire chez un enfant
asthmatique ?
1- phadiatop®
2- dosage des IgE totales
3- dosage des RAST
4- tests allergiques cutanés
5- recherche d'une hyperéosinophilie sanguine
Réponse : 4

Parmi les propositions suivantes, quelle est celle qui ne s'applique pas à l'asthme induit par l'exercice de l'enfant ?
1- il est présent chez 80 % des enfants asthmatiques
2- il nécessite une réduction de l'activité physique
3- il peut être prévenu par des ß2 mimétiques
4- il est lié à l'hyper-ventilation d'air froid et sec
5- il peut se présenter sous la forme d'une toux isolée
Réponse : 2

Dyspnée laryngée du nourrisson

Quel diagnostic faites-vous devant une dyspnée inspiratoire, un tirage
et un cornage chez un enfant de 3 ans fébrile qui bave, refuse de
s'alimenter et reste en position assise en refusant de s'allonger ?
1- une laryngite striduleuse
2- une crise d'asthme aggravée
3- un corps étranger intralaryngé
4- une épiglottite aiguë
5- un stridor laryngé
Réponse : 4

Une dyspnée laryngée fébrile d'apparition rapide accompagnée d'une dysphagie doit faire évoquer en premier lieu :
1- une laryngite sous-glottique
2- une épiglottite aiguë
3- une laryngite striduleuse
4- un corps étranger du larynx
5- un stridor laryngé
Réponse : 2

Quel est le germe habituellement en cause dans l'épiglottite aiguë ?
1- Hémophilus Influenzae
2- Staphylocoque
3- Streptocoque beta-hémolytique groupe A
4- Pneumocoque
5- Moraxella catarrhalis
Réponse : 1

Quels sont les signes compatibles avec le diagnostic d'épiglottite aiguë ?
1- Une hypersialorrhée
2- Une bradypnée inspiratoire
3- Une bradypnée expiratoire
4- Une voix étouffée
5- Un refus de la position couchée
Réponse : 1-2-5




Lors de la prise en charge par le SAMU d'un enfant fébrile de 3 ans,
présentant une épiglottite probable diagnostiquée devant une dyspnée
inspiratoire majeure associée à une stase salivaire, quels sont les
mesures (non médicamenteuses) à prendre ?
1- Mettre l'enfant en décubitus latéral (PLS)
2- Mettre et transporter l'enfant en position assise ou semi assise pédiatrique vers un centre de réanimation pédiatrique
3- Examiner le cavum à l'aide d'un abaisse-langue pour vérifier le diagnostic d'épiglottite
4- Mettre l'enfant en décubitus dorsal
5- Mettre en place une voie veineuse
Réponse : 2-5

Anorexie mentale 1

Concernant l'anorexie mentale, quelle est la proposition juste parmi les suivantes ?
1- la constipation fait partie des symptômes cardinaux
2- l'évolution est toujours chronique
3- l'anorexie est chez les garçons, plus souvent que chez les filles, un mode d'expression d'une schizophrénie
4- on exige pour porter le diagnostic une perte de poids de 35 %
5- le maintien d'une activité physique important élimine le diagnostic
Réponse : 3

Anorexie mentale - Parmi les 5 propositions, lesquelles sont fausses ?
1- perte de poids à moins de 85 % du poids minimum normal
2- peur intense de devenir gros
3- aménorrhée (absence de 3 cycles menstruels consécutifs)
4- fatigue extrême
5- perception normale de l'image du corps
Réponse : 4-5

L'anorexie mentale est caractérisée par :
1- une triade symptomatique : anorexie - amaigrissement – aménorrhée
2- une peur intense de devenir grosse
3- une asthénie et un ralentissement moteur
4- un déni de la gravité de la maigreur
5- un désintérêt pour la nourriture
Réponse : 1-2-4

Vous pensez à l'anorexie mentale mais d'autres affections pourraient
être évoquées ? Quel est le diagnostic différentiel de l'anorexie
mentale ?
1- schizophrénie
2- état dépressif grave
3- délire de négation des organes
4- délire hypochondriaque
5- retard mental
Réponse : 1-2

Dans l'anorexie de la jeune fille :
1- l'amaigrissement est motivé par l'envie de plaire aux garçons
2- une asthénie est quasiment toujours retrouvée à l'interrogatoire
3- il existe une aménorrhée dans environ 50 % des cas
4- il existe très fréquemment un déni de la maigreur
5- il peut exister une alternance ou une coexistence avec des phases de boulimie
Réponse : 4-5




Dans l'anorexie mentale quels sont les symptômes fréquemment rencontrés
1- une bradycardie
2- un hirsutisme
3- une froideur des extrémités
4- une tachycardie
5- une constipation
Réponse : 1-2-3-5
Boulimie 1

Parmi ces propositions concernant la boulimie, laquelle est fausse ?
1- elle peut alterner avec des phases d'anorexie
2- le sujet qui en est atteint n'est pas, contrairement à ce que l'on
rencontre dans l'anorexie mentale, préoccupé par l'image de son corps
3- l'évolution se fait parfois vers la chronicité
4- elle peut coexister avec d'autres troubles tels que la dépression ou l'alcoolisme
5- elle peut exister chez des sujets de poids normal
Réponse : 2

Dans la boulimie, les patients :
1- peuvent avoir un poids normal
2- absorbent de grandes quantités d'aliments, le plus souvent hypocalorique
3- décrivent l'accès de boulimie comme un besoin irrépressible, incontrôlable
4- ont souvent une personnalité dépendante
5- ont souvent une mauvaise estime de so
Réponse : 1-3-4-5

Développement affectif et relationnel: le normal et le patho

Quel est le diagnostic que vous évoquez devant un enfant de 5 ans qui
ne communique pas avec le monde extérieur, semble s'isoler, ne prononce
aucun mot ou émet des sons sans valeur relationnelle et pour qui des
troubles auditifs ont été éliminés par des examens ORL ?
1- un état de stupeur
2- un retard intellectuel caractérisé
3- un autisme
4- une schizophrénie infantile
5- une névrose infantile
Réponse : 3

Quelle est la conduite à tenir devant un diagnostic d'autisme ?
1- rassurer la famille
2- proposer d'attendre l'âge d'entrée à l'école maternelle
3- proposer un traitement sédatif
4- proposer une séparation
5- proposer une observation en milieu spécialisé de pédo-psychiatrie
Réponse : 5

Quel est le diagnostic que vous évoquez devant un enfant de 2 ans qui
ne communique pas avec le monde extérieur, semble s'isoler, ne parle
pas ou émet des sons sans valeur relationnelle et pour qui des troubles
auditifs ont été éliminés par des examens ORL ?
1- un état de stupeur
2- un retard intellectuel caractérisé
3- un autisme
4- une schizophrénie infantile
5- une névrose infantile
Réponse : 3

Trouble autistique. Parmi les 5 items, un est faux. Lequel ?
1- altération des interactions sociales
2- altération de la communication
3- caractère restreint, répétitif et stéréotypé des comportements
4- absence de Jeu de 'faire semblant'
5- langage normal
Réponse : 5

Le diagnostic du trouble : Déficit de l'attention/hyperactivité repose sur les items suivants, sauf un. Lequel ?
1- difficultés à soutenir son attention
2- difficulté à organiser son travail
3- perd souvent ses objets de travail
4- se lève sans arrêt en classe
5- début à l'adolescence
Réponse : 5

Trouble oppositionnel (trouble du caractère) - Parmi les 5 items lesquels sont faux ?
1- comportement hostile et provocateur
2- s'oppose aux règles des adultes
3- facilement susceptible
4- détruit le bien des adultes
5- fait souvent l'école buissonnière
Réponse : 4-5

Trouble autistique - Parmi les 5 items, lesquels sont faux ?
1- isolement
2- irritabilité
3- ritualisation des activités
4- début après 5 ans
5- désigne du doigt les objets qu'il désire
Réponse : 4-5

On évoque une possibilité de suicide chez un adolescent devant les caractéristiques suivantes, sauf une. Laquelle ?
1- un fléchissement scolaire important
2- un isolement social progressif
3- un sentiment de dévalorisation et de culpabilité
4- une insomnie importante depuis deux mois
5- une agressivité constante
Réponse : 5

L'enfant caractériel présente les critères suivants, sauf un. Lequel ?
1- se met souvent en colère
2- s'oppose souvent aux règles des adultes
3- fait preuve de cruauté envers les animaux et les personnes
4- fait porter à autrui les responsabilités de sa mauvaise conduite
5- a de la peine à présenter des excuses
Réponse : 3

L'enfant hyperkinétique présente :
1- des troubles de l'attention en classe
2- une méticulosité
3- une hyperactivité (il ne se tient jamais tranquille)
4- un comportement impulsif et caractériel
5- l'apparition du trouble vers 8 ans
Réponse : 1-3-4Développement affectif et relationnel: le normal et le patho 2

L'autisme infantile est caractérisé par :
1- un trouble des interactions sociales
2- un trouble du langage
3- un comportement stéréotypé
4- une tendance à l'isolement
5- un intérêt pour les jeux
Réponse : 1-2-3-4

Troubles névrotiques chez l'enfant et l'adolescent

L'obsession chez l'adolescent se caractérise par les items suivants, sauf un. Lequel ?
1- elle peut être idéative - phobique – impulsive
2- elle est infiltrée par le doute
3- elle entraîne des rites de comptage, vérification, lavage
4- elle survient chez un sujet scrupuleusement ordonné, collectionneur, perfectionniste
5- elle ne se rencontre que dans les névroses
Réponse : 5

Maltraitance et sévices sexuels chez l'enfant

La possibilité de danger de maltraitance chez un nourrisson de 8 mois, lors d'une visite à domicile, impose au médecin :
1- l'appel aux forces de l'ordre
2- l'hospitalisation immédiate
3- le signalement au responsable de circonscription sanitaire d'aide à l'enfance
4- la convocation au cabinet pour une visite ultérieure
5- le signalement au procureur
Réponse : 3

Mort subite du nourrisson

Quels sont les facteurs de risque à rechercher face à une mort subite et apparemment inexpliquée chez un nourrisson ?
1- La posture ventrale de sommeil
2- La posture dorsale du sommeil
3- La prise de médicaments hypnotiques
4- Un tabagisme passif
Réponse : 1-3-4

Convulsions fébriles du nourrisson

Quel est le vaccin contre-indiqué chez un nourrisson de 15 mois qui a présenté des convulsions hyperthermiques graves ?
1- Diphtérie
2- Hémophilus
3- Coqueluche
4- Hépatite B
5- Tétanos
Réponse : 3

Lors de la prise en charge par le SAMU d'un enfant de 2 ans qui
présente une crise convulsive fébrile encore en phase clonique, quel
est la mesure médicamenteuse à prendre ?
1- Faire une injection intraveineuse de 20 mg/kg de phénobarbital
2- Faire une injection intra-rectale de 0,5 mg/kg de Valium
3- Faire une perfusion lente de Dihydan (15 mg/kg)
4- Faire une perfusion de SG30 %
5- Faire une injection intraveineuse de Dépakine
Réponse : 2
L
ors de la prise en charge par le SAMU d'un enfant de 2 ans qui présente
une crise convulsive fébrile encore en phase clonique, quelles sont les
mesures non médicamenteuses à prendre immédiatement ?
1- Assurer la liberté des voies aériennes et éviter la morsure de la langue par la mise en place d'une canule de Guédel
2- Mettre l'enfant en décubitus dorsal
3- Mettre l'enfant en décubitus latéral (position latérale de sécurité)
4- Mettre en place une surveillance cardio-respiratoire par scope
5- Mettre en place une voie veineuse
Réponse : 1-3-4-5

Cat devant une protéinurie


La protéinurie orthostatique de l'adolescent
1- est plus fréquente après l'âge de 18 ans
2- est une cause de réforme du service national
3- est souvent associée à des anomalies urologiques
4- est de caractère non physiologique à l'électrophorèse des protéines urinaires de clinostatisme
5- peut dépasser 1 g / 24 h
Réponse : 5

Une protéinurie est découverte chez un jeune adolescent de 13 ans, lors
d'un examen scolaire. Son exament clinique ne retrouve pas d'oedèmes,
la TA est à 110/60 mmHg. Son stade pubertaire est A2, P2, G2. On peut
dire qu'il s'agit d'une protéinurie orthostatique si :
1- cette protéinurie est intermittente, survenant uniquement après un effort
2- la protéinurie est inférieure à 1 g / 24 heures
3- la puberté est achevée
4- l'électrophorèse des protéines urinaires est physiologique sur des urines recueillies en orthostatisme
5- l'électrophorèse des protéines urinaires est physiologique sur des urines recueillies en clinostatisme
Réponse : 5

Vous suspectez une protéinurie d'origine orthostatique chez un jeune
garçon. Parmi les examens suivants, lequel va confirmer votre
diagnostic ?
1- dosage pondéral des protéines urinaires sur les urines de 24 heures à 0,8 g/l
2- clairance de la créatinine à 2,1 ml/s/1m*73
3- électrophorèse des protéines urinaires sur des urines prélevées en clinostatisme physiologique
4- lésions glomérulaires minimes sur la ponction biopsie rénale
5- protéinurie glomérulaire sélective sur les urines prélevées en orthostatisme
Réponse : 3

Dans la liste suivante, quels sont les éléments cliniques et
biologiques qui peuvent survenir dans le cadre d'une glomérulonéphrite
post-infectieuse de l'enfant ?
1- début brutal 48 H après un épisode ORL
2- hypertension artérielle maligne
3- glomérulonéphrite proliférative extra-capillaire
4- insuffisance cardiaque gauche
5- protéinurie > 50 mg/kg/j
Réponse : 2-3-4-5
Infection urinaire de l'enfant

Un nourrisson sans antécédent particulier est hospitalisé pour
hyperthermie à 39-40° C en clocher. Un diagnostic de pyélonéphrite
aiguë est suspecté. L'examen cytobactériologique des urines met en
évidence 200 000 leucocytes altérés / ml, quelques hématies et à
l'examen direct de très nombreux cocci gram positif. Quel est le germe
vraisemblablement en cause chez ce nourrisson ?
1- Klebsiella
2- E. Coli
3- Streptococcus groupe D
4- Proteus mirabilis
5- Staphylococcus aureus
Réponse : 3

Quelle est la thérapeutique la plus appropriée à instituer dans les 48
premières heures chez un nourrisson qui présente une pyélonéphrite
aiguë à Bacille gram négatif ?
1- association Ceftriaxone (ROCEPHINE), Amoxicilline (CLAMOXYL) et Aminoside en IV
2- association Amoxicilline (CLAMOXYL) et Aminoside en IV
3- association Vancomycine (VANCOCINE) et Aminoside en IV
4- BACTRIM (trimethoprim –sulfaméthoxazole)
5- association Ceftriaxone (ROCEPHINE) et Aminoside en IV
Réponse : 5

Un nourrisson présente une fièvre élevée depuis 48 heures. En l'absence
de signes cliniques d'orientation, il est pratiqué un néphurtest qui
montre Nitrites +++, Leucocytes +, Protéines traces. Un ECBU est
pratiqué : l'examen direct montre de très nombreux bacilles gram
négatifs. Parmi les germes suivants, quel est le germe le plus
probablement en cause ?
1- Escherichia Coli
2- Klebsiella pneumoniae
3- Staphylocoque doré
4- Streptocoque D
5- Pseudomonas aeruginosa
Réponse : 1

Quelle antibiothérapie vous paraît-elle adaptée chez un nourrisson de 3
mois fébrile et dont l'ECBU met en évidence : *nombreux leucocytes
altérés et Bacille Gram - à l'examen direct ?
1- association Amikacine – Ceftriaxone
2- association Triméthoprine – Sulfaméthoxazole
3- association Amoxicilline - Acide Clavulanique
4- association Céfotaxime – Nétilmicine
5- association Amoxicilline - Nétilmicine
Réponse : 1-4

La thérapeutique la plus appropriée dans une pyélonéphrite à Streptocoque D chez l'enfant est :
1- association Ceftriaxone (ROCEPHINE) et Aminoside en IV
2- association Cefotaxine (CLAFORAN) et Aminoside en IV
3- association Amoxicilline (CLAMOXYL) et Aminoside en IV
4- association Vancomycine (VANCOCINE) et Aminoside en IV
5- association Ceftriaxone (ROCEPHINE) Amoxicilline (CLAMOXYL) et Aminoside en IV
Réponse : 3

Un nourrisson de 3 mois est hospitalisé pour une pyélonéphrite aiguë.
Un examen cytobactériologique des urines réalisé devant une
hyperthermie à 39-40° C a en effet mis en évidence de nombreux
leucocytes altérés et 107E. Coli/ml. Quelles antibiothérapies
pouvez-vous instaurer ?
1- association amikacine – ceftriaxone
2- association triméthroprine – sulfaméthoxazole
3- association amoxicilline - acide clavulanique
4- association céfotaxime – nétilmicine
5- association amoxicilline - nétilmicine
Réponse : 1-4
Le bloc
auriculo-ventriculaire est une complication de l'infarctus myocardique
à la phase aiguë. Les caractéristiques de ce bloc sont les suivantes,
sauf une. Laquelle ?
1- précoce
2- survient dans 10 à 15 % des cas
3- il est sus-hisien et bénin dans l'infarctus inférieur
4- il est sous-hisien et grave dans l'infarctus antérieur
5- il persiste au-delà de trois semaines et devient chronique de façon définitive
Réponse : 5

Le diagnostic électrocardiographique de bloc auriculo ventriculaire complet repose sur :
1- dissociation auriculo-ventriculaire
2- rythme d'échappement inférieur à 30/min
3- rythme d'échappement régulier
4- nombre d'ondes P supérieur au nombre de QRS
5- nombre d'ondes P inférieur au nombre de QRS
Réponse : 1-3-4
Fibrillation auriculaire 1

Chez
un patient présentant une fibrillation auriculaire d'installation
récente et anticoagulé de manière efficace par anti-vitamine K au long
court, quelle situation constitue une contre-indication au choc
électrique externe ?
1- un traitement par cordarone
2- un rétrécissement mitral
3- une hyperthyroïdie évolutive
4- une mauvaise tolérance hémodynamique
5- des antécédents d'infarctus du myocarde
Réponse : 3
Un
patient de 69 ans suivi pour une myocardiopathie dilatée primitive avec
fraction d'éjection à 40 % est hospitalisé pour une fibrillation
auriculaire aiguë avec réponse ventriculaire entre 140 et 150 par
minute, responsable d'une aggravation de sa dyspnée. Quel traitement
allez-vous prescrire en première intention pour ralentir la réponse
ventriculaire de cette fibrillation auriculaire ?
1- Vérapamil (ISOPTINE®) 120 mg : deux comprimés par jour per os
2- Propranolol (AVLOCARDYL®) 40 mg : trois comprimés par jour per os
3- Amiodarone (CORDARONE®) 200 mg : quatre comprimés par jour per os
4- Digoxine (DIGOXINE®) 0,50 mg : deux ampoules par jour IV
5- cardioversion immédiate par choc électrique externe sous anesthésie générale
Réponse : 4

Parmi les cardiopathies responsables d'embolies systémiques, on peut citer :
1- l'infarctus du myocarde à la phase aiguë
2- la péricardite aiguë
3- le bloc auriculo-ventriculaire
4- le rétrécissement mitral en fibrillation auriculaire
5- la phlébite avec foramen ovale perméable
Réponse : 1-4-5

Quelles propositions concernant les complications de la fibrillation auriculaire sont exactes ?
1- elle peut décompenser une valvulopathie jusque là bien tolérée
2- elle peut être responsable d'embolies artérielles systémiques
3- elle peut être responsable d'embolies pulmonaires
4- elle peut entraîner un angor en cas de réponse ventriculaire rapide
5- elle peut être responsable d'un oedème aigu du poumon
Réponse : 1-2-4-5


Monsieur
D…, 69 ans, présente des épisodes de fibrillation auriculaire
paroxystique sur cardiopathie hypertensive et insuffisance mitrale
minime (grade I). Une anticoagulation au long cours par antivitamine-K
est prescrite afin de prévenir le risque d'embolie artérielle
systémique. Quel est l'INR cible recommandé dans ce contexte ?
1- 1,5 à 2,5
2- 2,5 à 3,0
3- 3,0 à 3,5
4- 3,5 à 4,0
5- 4,0 à,4,5
Réponse : 2

Parmi les propositions suivantes concernant la fibrillation auriculaire, lesquelles sont exactes ?
1- Elle survient exclusivement sur une cardiopathie sous-jacente
2- Elle est favorisée par une hypothyroïdie
3- Son traitement fait appel à la Lidocaïne (Xylocaïne®)
4- Elle nécessite, lors du premier épisode, la réalisation d'une échographie cardiaque
5- Son traitement de première intention fait appel aux digitaliques
Réponse : 4-5
Flutter auriculaire 1

Le flutter auriculaire comporte sur l'ECG :
1- des ondes F à une fréquence de 120 / mn
2- des complexes QRS à 100 / mn
3- la compression carotidienne déclenche un ralentissement par dégradation allorythmique
4- plus de QRS que d'ondes F
5- des complexes de fusion
Réponse : 3
Toutes les propositions suivantes concernant le flutter auriculaire sont exactes, sauf une. Laquelle ?
1- la fréquence auriculaire est habituellement aux alentours de 300/min
2- les digitaliques sont utiles pour ralentir la fréquence ventriculaire
3- les ondes de flutter sont repérées au mieux sur les dérivations DII, DIII, VF de l'ECG
4- le rythme sinusal peut être rétabli par la compression du sinus carotidien
5- le choc électrique externe est très efficace pour rétablir le rythme sinusal
Réponse : 4
Syncope cardiaque 1

Dans sa forme typique la syncope d'Adams-Stokes :
1- survient sans prodrome, sans lien avec l'effort ni avec la position
2- entraîne souvent la chute avec des lésions traumatiques
3- s'accompagne de pâleur intense et d'un état de relaxation musculaire complète
4- dure généralement moins de 30 secondes
5- est souvent suivie d'un état d'obnubilation post-critique
Réponse : 1-2-3-4
Tachycardie ventriculaire 1

La tachycardie paroxystique supraventriculaire ou jonctionnelle est :
1- idiopathique du sujet jeune
2- due à un syndrome de Wolff Parkinson White
3- due à une élévation de la TSH
4- due à une hypokaliémie
5- une diminution de la TSH
Réponse : 1-2

Les étiologies des tachycardies ventriculaires sont :
1- la péricardite constrictive
2- la dysplasie arythmogène du ventricule droit
3- l'anévrysme post infarctus
4- le coeur pulmonaire aigu
5- l'embolie pulmonaire
Réponse : 2-3

La survenue de fibrillation ventriculaire à grande maille nécessite :
1- l'administration d'adrénaline 1 mg IV pour permettre le passage en fibrillation petite maille
2- l'utilisation de bicarbonate de sodium 1mmol/kg
3- une défibrillation à 7 J /kg
4- une défibrillation à 3 J /kg
5- l'utilisation de lidocaïne 1 mg/kg si la fibrillation persiste
Réponse : 4-5
Surveillance des anti-coagulants 1

Les héparines de bas poids moléculaire :
1- sont formellement contre-indiquées en cas d'antécédents allergiques à l'héparin
2- ont une action anti-Xa
3- se prescrivent par voie intraveineuse
4- ne sont pas utilisables dans le contexte de l'urgence
5- ne peuvent être utilisées en curatif dans le traitement de l'embolie pulmonaire de faible gravité
Réponse : 2

Un
traitement par héparine standard à dose anticoagulante est débutée au
Service d'Accueil et d'Urgence chez une patiente de 35 ans pour embolie
pulmonaire. Sur quels éléments biologiques doit porter la surveillance
de ce traitement ?
1- taux de prothrombine
2- temps de céphaline activée
3- numération de plaquettes
4- taux de fibrinogène
5- dosage de l'antithrombine III
Réponse : 2-3
Endocardite bacterienne 1

Parmi les bactéries ci-dessous citées, laquelle est le plus fréquemment responsable de l'endocardite d'Osler ?
1- staphylocoque doré
2- pneumocoque
3- streptocoque D
4- streptocoque non – D
5- bacille Gram négatif
Réponse : 4

Quand
doit-on débuter l'antibioprophylaxie par Clamoxyl Peros chez un patient
porteur d'un souffle d'insuffisance mitrale et qui doit bénéficier
d'une avulsion dentaire ?
1- une semaine avant les soins
2- trois jours avant les soins
3- une heure avant les soins
4- une heure après les soins
5- jamais
Réponse : 3

Quelle est la cardiopathie sur laquelle se greffe le plus souvent une affection oslérienne ?
1- rétrécissement mitral
2- insuffisance mitrale
3- rétrécissement aortique
4- insuffisance aortique
5- communication inter auriculaire
Réponse : 4

Parmi
les propositions suivantes concernant l'antibioprophylaxie de
l'endocardite infectieuses avant soins dentaires chez un homme de 56
ans, asymptomatique, sans allergie connue, et porteur d'une prothèse
valvulaire mitrale mécanique, laquelle retenez-vous ?
1- aucune antibioprophylaxie n'est nécessaire dans ce cas
2- Amoxicilline (Clamoxyl®) per os : 3 grammes en une seule prise une heure avant les soins
3- Amoxicilline (Clamoxyl®) per os : 1 gramme matin, midi et soir pendant 48 heures avant et après les soins
4- Pénicilline G 1.500.000 UI et Nétromicine 5 mg/Kg IV en perfusion unique pendant les soins dentaires
5-
Pénicilline G 1.500.000 UI et Nétromicine 5 mg/Kg IV en perfusion
toutes les 12 heures pendant les 36 heures encadrant les soins
Réponse : 2

Une endocardite infectieuse doit être soupçonnée en présence :
1- d'une hémiplégie fébrile chez un sujet de 65 ans
2- d'une insuffisance cardiaque fébrile
3- d'un infarctus viscéral chez un sujet de 30 ans
4- d'une fièvre avec souffle cardiaque et avec hémoculture négative
5- d'un érythème noueux, survenant 15 jours après un épisode diarrhéique fébrile
Réponse : 1-2-3-4
Parmi
les situations cliniques suivantes, lesquelles nécessitent la
prescription d'une antibioprophylaxie de l'endocardite infectieuse
avant soins dentaires ?
1- adolescente de 16 ans asymptomatique
présentant un souffle fonctionnel anorganique aux foyers d'auscultation
aortique et pulmonaire
2- patiente de 43 ans ayant bénéficié 3 ans auparavant d'une valvuloplastie mitrale percutanée pour rétrécissement mitral
3- patient de 53 ans, porteur d'une prothèse valvulaire mécanique en position aortique
4-
jeune garçon de 14 ans asymptomatique, sans souffle à l'auscultation
cardiaque, dont la mère est suivie pour une insuffisance mitrale
d'origine rhumatismale
5- patient de 32 ans aux antécédents d'endocardite infectieuse tricuspidienne à staphylocoques 2 ans auparavant
Réponse : 2-3-5

Quelle est l'antibioprophylaxie à prescrire chez un valvulopathe cardiaque, avant une extraction dentaire ?
1- tétracycline
2- fluoroquinolone
3- amoxicilline
4- cotrimoxazole (Bactrim)
5- pénicilline M
Réponse : 3

Parmi
les situations cliniques suivantes, lesquelles imposent une
antibioprophylaxie de l'endocardite infectieuse avant des soins
dentaires ?
1- adolescent de 14 ans présentant une communication interauriculaire
2- enfant de 12 ans présentant un souffle systolique éjectionnel fonctionnel
3- patient de 42 ans présentant un rétrécissement mitral post-rhumatismal
4- patient de 70 ans porteur d'une prothèse valvulaire mécanique en position aortique
5- adolescent de 15 ans présentant une communication interventriculaire de type I
Réponse : 3-4-5
Quels
sont les antibiotiques qui, seuls ou associés, peuvent être prescrits
dans le cas d'une endocardite infectieuse à streptocoque ingroupable
1- Amoxicilline
2- Aminoside
3- Fluoroquinolone
4- Cycline
5- Pénicilline G
Réponse : 1-2-5
Endocardite bacterienne 2

L'endocardite
infectieuse a de multiples complications potentielles. Laquelle des
propositions suivantes n'est pas une complication de l'endocardite
infectieuse aortique ?
1- Accident vasculaire cérébral
2- Abcès splénique
3- oedème aigu du poumon
4- Embolie pulmonaire septique
5- Bloc auriculo-ventriculaire complet
Réponse : 4
Insuffisance aortique 1

Quelles sont les données hémodynamiques qui permettent d'apprécier l'importance et la sévérité d'une insuffisance aortique ?
1- l'élévation de la pression capillaire pulmonaire
2- l'élévation de la pression télédiastolique ventriculaire gauche
3- la chute de la fraction d'éjection ventriculaire gauche
4- l'abaissement de la pression diastolique aortique
5- l'élévation de la pression systolique aortique
Réponse : 1-2-3-4
Insuffisance mitrale 1

Dans quelles formes étiologiques d'insuffisance mitrale peut-on être amené à une solution chirurgicale rapide ?
1- rupture de pilier lors d'un infarctus du myocarde
2- prolapsus idiopathique de la valve mitrale (Maladie de Barlow)
3- rupture de cordage
4- insuffisance mitrale rhumatismale
5- insuffisance mitrale secondaire à une endocardite aiguë
Réponse : 1-3-5
Rétrécissement aortique 1

Parmi les propositions suivantes relatives à une sténose aortique serrée, une seule est inexacte. Laquelle ?
1- le deuxième bruit est diminué ou aboli
2- l'orifice valvulaire aortique est souvent calcifié à l'échographie
3- il peut exister un frémissement à la palpation de l'aire cardiaque
4- il existe une diminution de la pression artérielle diastolique responsable d'un élargissement de la différentielle
5- il existe sur l'ECG un aspect d'hypertrophie ventriculaire gauche avec surcharge systolique
Réponse : 4
Rétrécissement mitral 1

Quelle est la proposition fausse à propos du rétrécissement mitral ?
1- le roulement siège à la pointe
2- le roulement est mieux perçu en décubitus latéral gauche
3- le roulement s'accompagne d'un frémissement cataire
4- le roulement diminue à l'effort
5- le roulement diminue lors de l'arythmie complète
Réponse : 3

Parmi les situations cliniques suivantes, laquelle n'est pas une complication du rétrécissement mitral ?
1- une ischémie aiguë du membre inférieur droit
2- un œdème aigu pulmonaire
3- une tachycardie ventriculaire
4- une fibrillation auriculaire proxystique
5- une insuffisance cardiaque droite
Réponse : 3

Les complications du rétrécissement mitral sont :
1- l'arythmie par fibrillation auriculaire
2- les embolies systémiques
3- l'oedème aigu pulmonaire
4- l'insuffisance cardiaque droite
5- la dissection aortique
Réponse : 1-2-3-4


L'auscultation du rétrécissement mitral en rythme sinusal permet d'entendre :
1- un éclat de B1
2- un click microtélésystolique
3- un roulement diastolique
4- un renforcement présystolique du roulement
5- un souffle d'insuffisance tricuspidienne
Réponse : 1-3-4-5

Au cours d'un rétrécissement mitral pur serré, l'examen hémodynamique retrouve habituellement :
1- une augmentation de la pression systolique du ventricule droit
2- un gradient de pression entre le ventricule gauche et l'aorte
3- augmentation de la pression capillaire pulmonaire
4- une altération de la fonction systolique ventriculaire gauche
5- un gradient de pression diastolique entre le capillaire pulmonaire et le ventricule gauche
Réponse : 1-3-5

Une
femme de 38 ans d'origine congolaise est hospitalisée pour une ischémie
aiguë du membre inférieur gauche, précédée quelques heures auparavant
d'un épisode de dysartrhie rapidement et complètement résolutif. Vous
évoquez un rétrécissement mitral compliqué d'accidents emboliques
systémiques. Parmi les constatations cliniques suivantes, lesquelles
sont compatibles avec ce diagnostic ?
1- fibrillation auriculaire
2- auscultation cardiaque normale
3- anisotension
4- purpura cutanéo-muqueux
5- crépitants pulmonaires bilatéraux dans les bases
Réponse : 1-2-5
Surveillance d'un porteur de prothèse valvulaire 1

Chez
un patient porteur d'une prothèse mécanique à double ailette en
position mitrale, une dysfonction de prothèse doit être évoquée devant
:
1- l'apparition d'un souffle systolique au foyer mitral
2- la survenue d'une embolie pulmonaire
3- la survenue d'une ischémie aiguë du membre inférieur droit
4- la survenue d'un oedème aigu pulmonaire
5- la découverte d'une anémie hémolytique
Réponse : 1-3-4-5

Revenir en haut Aller en bas
http://www.sba-medecine.com
QCM CARDIOLOGIE+PEDIATRIE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» QCM CARDIOLOGIE+PEDIATRIE» pediatrie ou maxillo-faciale» [livre]:Collection Le DCEM en questions réponses pdf gratuit» Cours et qcm pour la préparation au RESIDANAT(Pediatrie)» Cours et Qcm pour la préparation au Résidanat (cardiologie) sur Mediafire
+ Ajouter un commentaire FACEBOOK...
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SBA-MEDECINE.com:La communauté médicale des étudiants en médecine :: medecine :: dossier clinique et QCM :: QCM,QCS,CROQ...-
Ouvrir/Fermer la ChatBox